Imbut de moi même.

L'art de vivre, la réflexion et les discussions liées au mouvement.

Imbut de moi même.

Messagepar AnarkiA » 17 Mai 2008, 21:00

Je me posais une question assez simple l'autre jour après avoir lu un livre sur le mouvement gothique à la FNAC. Un livre assez ironique je dirai. Comme quoi les gothiques, ou qu'ils soient, se faisaient toujours passer en victime, par leur écartement de la société.

Je me suis demandée si pour la plupart des gothiques, le noir n'était juste pas le refuge contre l'humanité, si cette culture n'était pas inventée pour fuir. L'autre, soi même, son passé, son futur.

Peu de gothiques savent accepter, le passé, le présent, l'avenir et les autres.
Alors gothique par amour de la culture ou pour se réfugier dans le parallélisme humain qui permet de croire exister en marge de la société ?

(...)

Image

"Comme une camisole, je vois le mouvement gothique prendre de l'ampleur sur les jeunes comme une plantes agressive et destructrice. Le mouvement ne veux plus rien dire, le mouvement sert à apporter la haine"

Voilà ce qui est dans mes pensées. J'espère me tromper.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Morphée » 21 Mai 2008, 18:10

Blasphème...

Je pense ... BIPPPPPPPPPP heyyy je suis pas une blonde alors laissez moi parler SVP !!! ^^

Bon je reprend !

Le mouvement gothique est certe très péblicité parce que :

1 - Ce qui diffère d'des voies normales fait peur !

Alors on fait quoi dans ces cas là ?

Ben c'est facile on en parle jusqu'à le banalisé ou faire encore plus peur à une masse de crétins avérés qui coient tous ce qu'on leurs dit parce que c'est bien connu que c'est à la télé qu'on apprend tout !
(Surtout sur TF1 = LOL )

2 - Plusieurs courants artistiques prennent ce mouvement comme modèle, c'est pas pour ça qu'il faut se croire percécuté !
Il y a de belle choses chez nous aussi et certaines personne l'ont vu !

Mais ce soit disant mal être n'est pas vraiment une caractéristique des Goths, c'est pas vrais, je sais pas d'ou les gens tirent ça!
Une image rien de plus parmis tant d'autres!
Morphée
 

Messagepar Scarhatred » 15 Juin 2008, 18:54

Bon je prends mon courage à deux mains et je vais tenter de répondre à ce topic, pardon d'avance si mes propos paraissent incohérents je suis fatiguée et je ne suis surtout pas sure d'avoir bien compris la question du topic.

Primo, l'adolescence. Pas mal de personnes actuellement découvre le mouvement gothique pendant l'adolescence, parce que c'est un âge où l'on se cherche, où l'on cherche aussi des lignes de vie directrices, âge aussi où l'on a besoin d'être entouré par des pairs, par des jeunes de son âge ayant les mêmes goûts, certaines visions en commun, bref le besoin d'appartenir à un groupe.
De plus on est également à la recherche de sa propre personnalité etc, or le mouvement gothique peut répondre à tout ces besoins. (comme bien d'autres groupes) ensuite il faut savoir distinguer les personnes qui désirent entrer dans le mouvement, et qui vont ensuite apprendre sur lui, qui vont chercher à le découvrir à l'explorer, bref des gens qui ne vont pas se contenter de "prendre" ce dont ils ont besoin de lui sans retour, ces gens là il y a fort à parier qu'ils ont en eux et peut-etre meme depuis longtemps des "gènes" des prémices les ayant fais se tourner vers un tel mouvement. Par exemple, une personne de ce type pourra etre arrivée au mouvement gothique par le biais de la littérature.
Puis il y a les "autres" ces personnes, ces ados, qui seront arrivés au mouvement par "mal-etre", à cause de "l'adolescence", qui trouveront dans le mouvement le moyen de s'affirmer, de se marginaliser de la société. Mais ces gens là on les retrouve dans pas mal de groupe, et ça leur passera, c'est juste dommage pour ce beau mouvement car ça n'aide pas pour ce qui est du véhiculement des clichés etc. Cependant on a tous été jeune, on a tous été con.

De plus comment en vouloir aux gens de se chercher des repères, de chercher à s'évader dans un monde, dans un groupe alors que notre société est extrèmement changeante, que le monde s'agite et bouge sans cesse, et qu'il est plus facile de s'y perdre que de s'y construire?

Le mouvement gothique attire peut-etre par son aspect occulte, qui ne serait alors que la représentation des peurs et des angoissances des gens. Je ne parle pas d'un bouc émissaire, je parle au contraire comme d'un euh, d'une façon d'évacuer cela. Encore une fois c'est dommage pour le mouvement, parce que cela parait fortement péjoratif pour lui. Cependant, comment voulez-vous que ce ne soit pas le cas? comment la masse des gens ne pourront-ils pas avoir une image un brin négatif d'un mouvement qui aime "trouver du beau dans le moche" "apprécier le noir", regardons un instant l'esthétisme du mouvement que ce soit dans l'art, dans les fringues etc.

J'ai pas été forcément clair, je ne sais pas forcément où je voulais en venir.
Car jamais tu n’aurais pu me réapprendre à vivre. Parce que j’ai réappris toute seule. En quittant la demeure et en partant. Tu me diras au revoir et tu devras partir.
Avatar de l’utilisateur
Scarhatred
Dieu parmi les sombres
 
Messages: 4656
Inscription: 20 Mar 2008, 22:26

Messagepar AnarkiA » 15 Juin 2008, 19:23

De plus comment en vouloir aux gens de se chercher des repères, de chercher à s'évader dans un monde, dans un groupe alors que notre société est extrèmement changeante, que le monde s'agite et bouge sans cesse, et qu'il est plus facile de s'y perdre que de s'y construire?


On ne peut justement pas leur en vouloir..Mais visiblement, à ce que j'entend tous les jours, quelqu'un de perdu, qu'il soit jeune ou vieux, est à blamer...C'est risqué de juger de cette manière, quand on sait que chacun de nous a déjà, au moins une fois, été perdu.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Scarhatred » 15 Juin 2008, 20:38

Oui voilà, on a tous une fois, plusieurs fois été perdu dans nos vies.
De même qu'il est rarement bien vu de pleurer en public, il est rarement bien vu de montrer qu'on est perdu, il faut paraitre encore et sans cesse, alors quel bonheur pour la personne errante, que lui semble grande cette opportunité de s'introduire dans le monde "gothique" où elle peut enfin se révéler elle-même.

En fait, et pour conclure ma pensée sur ce point, je peux dire que selon moi si le mouvement gothique apparait ainsi un refuge, s'il est aussi rempli de spookie etc, c'est bien de la faute à la société elle-même, ou du moins c'est un des effets pervers qu'elle a sur le mouvement.

Comment ça je ne vous apprends rien? :oops:
Car jamais tu n’aurais pu me réapprendre à vivre. Parce que j’ai réappris toute seule. En quittant la demeure et en partant. Tu me diras au revoir et tu devras partir.
Avatar de l’utilisateur
Scarhatred
Dieu parmi les sombres
 
Messages: 4656
Inscription: 20 Mar 2008, 22:26

Messagepar lithium » 15 Juin 2008, 20:51

je n'irais sans doute pas dire que c'est de la faute de la société mais en tout cas elle n'aide en rien, créant des mouvements qui apparaissent parallèle à la société elle même.
c'est sans doute un des besoins de la société et de ceux qui la compose, par contre pour tout ce qui est de ton analyse un peu plus haut je la trouve très juste et pour cela je ne développerais pas plus étant d'accord.
I had forgotten the power of Words, their strength, their grave.
Avatar de l’utilisateur
lithium
Grand sorcier
 
Messages: 1772
Inscription: 22 Mar 2008, 01:57

Messagepar AnarkiA » 16 Juin 2008, 11:02

Attention, je n'ai parlé qu'une partie des gens. Pas d'une généralité dans le monde gothique.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar AnarkiA » 16 Juin 2008, 11:09

C'est vrai que se réfugier dans le noir est confortable pour pas mal de personnes. Après, soit elles y restent, découvrant ses charmes cachés, soit elles partent, parce que leur vie s'améliore ou qu'ils n'ont plus besoin de ça.
Mais comme on disait avec Scar, on ne peut pas les en blamer.

Et le noir n'est pas une façon de montrer que je suis perdu, puisque c'est là que je suis et me retrouve.


Je pense exactement pareil (d'ou ma petite signature, Gothic Therapie) mais pour certaines personnes, c'est un refuge pour sortir de la perte. Sauf que ce n'est pas parce qu'on s'habille en noir que tous les problèmes interieurs se règlent....
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Scarhatred » 16 Juin 2008, 13:13

Le noir à la base c'est tout de même la couleur du deuil, or je pense que les symboles et les couleurs sont très importants dans notre inconscient.

Ensuite et je ne fais que répéter, soit on reste sur cette idée de deuil, soit on va plus loin. Et aller plus loin c'est peut-être ainsi que nos problèmes intérieurs se régleront, il ne suffit pas de se complaire dans le noir mais ça franchement c'est partout.

Se complaire dans le malheur, n'être entouré que de gens sombres (pas besoin d'être gothique pour être sombre) ça entretient dans le mal-être etc et au final rien ne s'arrange. L'avantage de mouvement gothique c'est qu'il est aussi et j'ose espérer principalement, rempli de personnes aimant la vie etc etc ainsi le mouvement peut apparaitre comme une sorte de refuge pour les personnes réussissant à l'exploiter, mais il peut aussi apparaitre comme un piège avec tout les clichés que nous connaissons tous, si la personne qui y entre, ne se contente d'approcher le mouvement dans sa couche superficielle.

Sauf si vous avez des éléments nouveaux à apporter, moi je n'ai plus rien à dire ^^
Car jamais tu n’aurais pu me réapprendre à vivre. Parce que j’ai réappris toute seule. En quittant la demeure et en partant. Tu me diras au revoir et tu devras partir.
Avatar de l’utilisateur
Scarhatred
Dieu parmi les sombres
 
Messages: 4656
Inscription: 20 Mar 2008, 22:26

Messagepar Scarhatred » 16 Juin 2008, 14:51

Oui d'accord, sauf qu'aux dernières nouvelles, le mouvement gothique est concentré dans la partie occidentale du monde où la religion chrétienne a longtemps été la religion dominante et où elle a par conséquent imposer ses vues.

Quel rapport avec la religion chrétienne? rien c'est simplement pour souligner notre héritage culturel et le fait qu'encore aujourd'hui il nous influence.

Vouloir trop élargir ça ne rime à rien, dans notre société le noir est bel et bien couleur de mort, de deuil etc, tout comme on associe le rouge à l'amour ou à la haine.
Donc c'est peut-etre une idée parmis tant d'autres, n'empèche que c'est une idée dominante dans l'esprit des gens, du moins chez nous et dans nos pays voisins.

Je ne dis pas qu'il n'y pas de gothiques ailleurs, mais je serais bien curieuse d'en voir en Asie ou en Afrique.
Si tu veux faire un topic sur les couleurs et les symbolismes dans le monde vas-y c'est très interessant comme sujet, mais ici désolée je n'en vois pas l'intérêt.

Et désolée si je suis légèrement aggressive, je suis un poil énervée :oops:
Car jamais tu n’aurais pu me réapprendre à vivre. Parce que j’ai réappris toute seule. En quittant la demeure et en partant. Tu me diras au revoir et tu devras partir.
Avatar de l’utilisateur
Scarhatred
Dieu parmi les sombres
 
Messages: 4656
Inscription: 20 Mar 2008, 22:26

Messagepar lithium » 16 Juin 2008, 20:09

pour moi le gothique est bel et bien lié à la religion chrétienne, d'ailleurs il n'y a quasiment que cette religion dont les symboles ont pu être repris assez fréquemment par différents mouvements.
le mouvement est aussi bien présent en asie comme vous avez pu le dire, mais je ne sais pas si c'est vraiment la même chose, le fond diffère car le look est bien plus présent et plus important là bas.

pour revenir à la question d'anarkia je ne pense pas que le mouvement se voit en parallèle de la société bien au contraire, il est inclus dedans car les personnes qui le composent sont pour la plupart bien intégré. ceux qui rejette cette dernière je ne pense pas qu'ils puissent être vraiment dans le mouvement ou alors assez extrémistes.

la couleur noire est effectivement rattaché au deuil dans notre culture mais pour autant c'est la couleur qui est aussi synonyme d'élégance.
I had forgotten the power of Words, their strength, their grave.
Avatar de l’utilisateur
lithium
Grand sorcier
 
Messages: 1772
Inscription: 22 Mar 2008, 01:57

Messagepar hades74 » 15 Sep 2008, 19:31

Symbolique [modifier]

Dans la symbolique occidentale, le noir est associé à :

* La sobriété, l'élégance et le raffinement, la richesse, le luxe, la noblesse. (ex: le smoking et autres tenues de cérémonie et objets de luxe ; un étalon noir est l'emblème de la marque de voiture Ferrari).
* Le mystère, les ténèbres, l'inconnu, ce qui est caché (par exemple le marché noir) ou ce que l'on ne voit pas (la matière noire), l'occulte.
* L'autorité, la puissance, la dignité, le pouvoir, la menace (par exemple la robe de l'ecclésiastique, l'uniforme du policier, du surveillant, de l'avocat, du juge).
* L'austérité, le négatif, le mal, le néfaste, la mort, le deuil, la tristesse, le désespoir, la peur. Par exemple, dans le titre du roman de Stendhal, Le Rouge et le Noir. Parfois, il s'agit de l'obscurantisme comme dans l'expression Grande noirceur.
* la révolte, l'anarchie (le drapeau noir est le drapeau des anarchistes).
* En ésotérisme la couleur noire est associée à des éléments supposés appartenir à l'autre côté du monde, en particulier les ténèbres : la Lune noire (Lilith), le Soleil noir, l'Œuvre au noir qui se nomme "nigrida", la magie noire, la pierre noire de la Kaaba, l'ange noir, etc.
o L'origine de cette symbolique réside dans le fait que le noir est la couleur de la nuit, de l'obscurité, du non-visible. À l'opposé du blanc, de la lumière.
* Ceinture noire : grade du judo et du karaté, correspondant au 1er dans 10e niveaux et suivants. Elle suit la ceinture marron.Donc le noir est associé à un grade élévé, obtenu par force de courage, d'abnégation et de traviail(cetted ernière phrase c'est moi qui la rajoute).
* Dans l’Égypte antique le noir avait une symbolique positive, en effet dans la langue des pharaons le verbe « kem » qui est tiré du mot « noir » veut dire « mener à bien, s’élever à, accomplir, payer, compléter, servir à » mais aussi « être noir ». Le mot « kem » veut dire aussi : « complet, parfait, obligation, devoir».
On s'appercoit que le noir à aussi bien ses cotés négatifs que positifs, et n'est pas seulement associé à la douleur, c'est peut être pour cela que j'aime cette couleur si mystérieuse et contreversée.
Maintenant, est-ce que pour être gothique il faut être imbu de soi-même? je suis sur que certains pourront entrer dans cette catégorie car ne se reconnaissant que par la classification et la valeur de leur vêtements, sans pour autant "creuser la question". Mais je sais que d'autres recherchent les valeurs que représente cette culture (ou ce mouvement pour ne froisser personne), et ne s'arrêtent pas uniquement au "look". C'est dans ces personnes que je me retrouve et qui me donnent envie d'aller plus loin. Sinon je suis d'accord avec Lithium, pour moi ce n'est pas une culture en marge de la société, les gothiques ne sont pas pour moi des marginaux, voir peut être des originaux dans leur façon de s'habiller, de préférer les vieilles pierres et leur symbolique, etc, et dont j'aime aussi cette originalité. Mais on ne pourra jamais empêcher que certain se croit "l'élite" d'un mouvement car écoutant telle ou telle musique plutot que d'autres, car portant uniquement des fringues à 10000000 d'euros et snobant les gens qui on moins de moyens. Je pense quil faut les laisser se complaire dans leur vanité et leur égocentrisme, ce n'est pas qui dictent notre façon de penser, mais uniquement nous...
désolé d'avoir été aussi long
hades74
Dark Posteur
 
Messages: 1135
Inscription: 29 Juin 2008, 13:51
Localisation: nul part

Messagepar Scarhatred » 15 Sep 2008, 19:52

J'aime énormement ton post, très très interessant. Ca vient de toi ou c'est issu d'un livre ou autre?

Pour toutes les symboliques que tu as cité, j'aime cette couleur, il y a des sens auxquels je n'aurais pas pensé et dans lesquels je me retrouve pourtant ou dans lesquels j'aimerais me retrouver.

Merci pour ce post :wink:
Car jamais tu n’aurais pu me réapprendre à vivre. Parce que j’ai réappris toute seule. En quittant la demeure et en partant. Tu me diras au revoir et tu devras partir.
Avatar de l’utilisateur
Scarhatred
Dieu parmi les sombres
 
Messages: 4656
Inscription: 20 Mar 2008, 22:26

Messagepar hades74 » 15 Sep 2008, 20:01

a part la phrase que j'ai ajouté sur la ceinture noire, la symbolique de la couleur noir vient de wikipédia, vraiment bien ce site, le reste est ma pensée
hades74
Dark Posteur
 
Messages: 1135
Inscription: 29 Juin 2008, 13:51
Localisation: nul part

Messagepar Pierstoval » 16 Sep 2008, 13:33

Wiki c'est bien et c'est pas bien, parce qu'un crétin peut modifier le site pour y dire n'importe quoi..

Mais c'est très intéressant en tout cas !
Avatar de l’utilisateur
Pierstoval
Administrateur
 
Messages: 3901
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix-en-Provence

Messagepar hades74 » 16 Sep 2008, 13:36

bah, dans ce cas je trouve que c'est bien, neutre
hades74
Dark Posteur
 
Messages: 1135
Inscription: 29 Juin 2008, 13:51
Localisation: nul part

Re: Imbut de moi même.

Messagepar Underworld » 31 Jan 2009, 22:16

AnarkiA (-) a écrit:Peu de gothiques savent accepter, le passé, le présent, l'avenir et les autres.


Je dirais que c'est le point commun de pas mal de mouvements...

Ou plutôt, d'une partie de certains membres de ces mouvements...

Penser qu'on est différent des autres, l'afficher, et détester tout ce qui ne correspond pas a notre système de pensée, est commun a la majorité d'entre nous..

Comme dit Scar, c'est a l'adolescence qu'on se cherche, qu'on expérimente et qu'on a besoin de découvrir. Certains plongent dans le milieu par réel intérêt, d'autres pour se forger une identité, se faire reconnaître et apprécier des autres...

Au final, chacun y trouve plus ou moins son compte. Même si les clichés ont la vie dure, et c'est valable pour n'importe quel mouvement.

Mais je remarque néanmoins que le vestimentaire prends beaucoup d'importance dans le milieu goth. Non pas que ca me gêne spécialement, c'est juste une constatation par rapport au milieu métal, qui est beaucoup plus axé sur le coté musical....

Les gens attirés par le milieu goth auraient-ils plus besoin de se montrer que dans d'autres mouvements ??

En ce qui me concerne, je ne me sens pas "appartenir" spécialement a un mouvement. J'écoute du métal, je vais a des concerts de métal, certes. Mais j'ai pas mal d'amis ou de connaissances qui n'ont rien a voir avec ce milieu.

Les affinités entre les gens peuvent aussi se créer au-dela du simple aspect communautaire de tous ces mouvements. Ce sont des centres d'intérêts qui regroupent les gens, c'est évident, mais le feeling entre les gens peut aussi se ressentir a un autre niveau...
Avatar de l’utilisateur
Underworld
Communautaire confirmé
 
Messages: 559
Inscription: 06 Jan 2009, 19:14
Localisation: Dans l'Au-Dela

Messagepar Célina » 07 Sep 2009, 13:27

Donc pour toi Anarkia le fait d'apprécier le fait d'être en dehors de la société équivaut à être imbus de soi même ? Car ce serait être au dessus des autres que de choisir d'être ailleurs, ou au delà ?
Je n'aurais pas vu les choses comme ça mais c'est intéressant ! Pour ma part il y a ceux qui sont à part mais qui n'ont pas besoin de l'afficher, et ceux qui ont besoin de le crier à tort et à travers.
Beaucoup de gens choisissent d'être en dehors car ils ont ressenti un rejet, ont ils vraiment choisi de se mettre en marge ? Car s'ils avaient été acceptés par les autres, il n'auraient pas eu besoin de se mettre en marge. Se développent alors une sorte de narcissisme par rapport au rejet des autres, tu ne m'aimes pas, donc pour compenser je m'aime encore plus.

Et puis il y a ceux qui ont vécu un rejet ou pas, qui se sont sentis différents, et qui font leur vie, comme ils l'entendent, sans se dire, ' je suis génial, je suis en dehors la société !'. Ils ne sont donc pas imbus d'eux mêmes, ils vivent, sans prendre la tête !
Avatar de l’utilisateur
Célina
Sombre penseur
 
Messages: 247
Inscription: 04 Sep 2009, 12:00
Localisation: Bientôt sur Bordeaux

Messagepar bloodman57 » 07 Sep 2009, 17:39

En tout cas, je suis un peu d'accord sur ce que dit Anarkia.

Bien que moi etant jeune, je ne cherche pas une identitez "gothique"
bien que je suis interresse par la culture de ce mouvement je prend gout petit a petit surtout au niveau musical.
Avatar de l’utilisateur
bloodman57
Bibligothécaire
 
Messages: 326
Inscription: 31 Jan 2009, 01:11
Localisation: metz

Messagepar contraddiction » 27 Sep 2009, 23:36

honnêtement c'est le genre de questions que je ne me pose plus depuis bien longtemps

quelle impotance, au fond ?
Avatar de l’utilisateur
contraddiction
Bibligothécaire
 
Messages: 347
Inscription: 05 Aoû 2009, 00:59
Localisation: cocheren

Messagepar Molly » 28 Sep 2009, 11:34

Quand j'étais petite et que je voyais des gothiques...Je les comparais toujours à ce qu'il y avait de l'autre côté, du "Wesh ma gueule" pas mal de violence et une certaine perte d'originalité.

De plus, j'ai plus d'attrait pour les vêtements dits goths qui reprennent parfois une esthétique d'un autre siècle (le goth un mouvement nostalgique ?) C'est vrai que c'est pas chez une fille comme Diam's (oh merde c'est une fille...) ou même comme Jennifer que tu verras de beaux corsages avec de belles robes utilisant de la dentelle ou autres tissus que je trouve raffinés.

Maintenant, en m'enfonçant un peu dans les soirées j'ai vu pas mal de genres différents (le goth un mouvement riche ?) Mais je n'ai pas été dégoutée pour autant malgré les genres parfois très portés sur le sexe à mon goût.

Maintenant, j'ai eu plus tendance à rencontrer des goths cultivés, que des gens dits normaux avec une culture relativement correcte. (Le goth intello ? XD)

On est attiré par la partie visible de l'iceberg noir mais en plongeant pour voir la partie cachée on grandit...

Maintenant, originalité, j'adore les gens extravagants que je rencontre parfois en soirée ou dans la rue, étant moi-même un peu trop originale pour la masse (pourtant c'est pas dans les tenues que je le suis, plus dans le comportement) c'est rare de rencontrer des gens normaux dans leurs tenues mais originaux.

Maintenant...Violence, j'ai encore rien vu, violence des sentiments peut-être.

Fuir la société en étant goth ? Pour certains peut-être mais pour moi je ne prends aucune fuite. Je m'intègre plutôt bien parce qu'il y a la tenue de soirée, et la tenue de civil (va-t-on dire) que je différencie toujours l'une de l'autre.

Enfin voilà je sais pas si vous avez compris mon ramassi de pensées brouillons...
Avatar de l’utilisateur
Molly
Apprenti romantique
 
Messages: 136
Inscription: 26 Sep 2009, 22:12

Messagepar AnarkiA » 28 Sep 2009, 11:40

Et bien moi, j'ai constaté de plus en plus que les goth et les wesh sont pareil ! Arrogants, ils écoutent de la musique violente, se prennent pour des dieux, insultent tout ce qui passe 8) :lol:
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Molly » 28 Sep 2009, 11:43

C'est sur qu'on peut aussi voir une telle évolution mais je suis entourée de gens plutôt doux ! :)

Que ferai-je sans la douce mais discrète AnarkiA, la tendre et pétillante Luxury, l'adorable Dj Dekadenz, et je vais pas continuer on va finir par croire que je vois la vie en rose.

Mais bon on se sent bien dedans quand même ! La violence est partout de toutes façons à quoi bon s'en dégouter ? Autant tenter de changer les choses et se dire que tout ira mieux !

Molly d'un optimisme presque maladif...
Avatar de l’utilisateur
Molly
Apprenti romantique
 
Messages: 136
Inscription: 26 Sep 2009, 22:12

Messagepar AnarkiA » 28 Sep 2009, 11:59

Douce et discrète moi ? ouuuh... :shock:
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Molly » 28 Sep 2009, 13:18

A chaque fois que j'ai eu l'occas de discuter avec toi, j'étais impressionnée par ton calme olympien. Bon c'est sur maintenant un truc te plait pas t'ouvre grand la bouche et j'trouve ça normal.
Avatar de l’utilisateur
Molly
Apprenti romantique
 
Messages: 136
Inscription: 26 Sep 2009, 22:12

Messagepar Talarom » 28 Sep 2009, 13:34

AnarkiA a écrit:Et bien moi, j'ai constaté de plus en plus que les goth et les wesh sont pareil ! Arrogants, ils écoutent de la musique violente, se prennent pour des dieux, insultent tout ce qui passe 8) :lol:


De même ^^
Avatar de l’utilisateur
Talarom
Maître des mots
 
Messages: 417
Inscription: 03 Aoû 2009, 02:55
Localisation: Nord

Messagepar Lord N » 28 Sep 2009, 14:56

AnarkiA a écrit:Et bien moi, j'ai constaté de plus en plus que les goth et les wesh sont pareil ! Arrogants, ils écoutent de la musique violente, se prennent pour des dieux, insultent tout ce qui passe 8) :lol:


Hé ouais, l'idéalisme brisé par la triste réalité : les goths sont des humains comme les autres, avec moins de tissus et plus de maquillage.
I want to die with a grin, surrounded by beauty...

DJ LORD NEVERMORE - DARK MUSIC FOR BRIGHT PEOPLE
Avatar de l’utilisateur
Lord N
Modérateur
 
Messages: 3835
Inscription: 17 Nov 2008, 15:15
Localisation: Lausanne, Suisse


Retourner vers Index du forum Retourner vers Débat sur les ressources et idées liées au mouvement gothique


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron