La Mort

L'art de vivre, la réflexion et les discussions liées au mouvement.

La Mort

Messagepar AnarkiA » 29 Oct 2008, 13:33

Ca fait des semaines que je cogite, étant moi même hantée de tout part par l'idée de la mort, à vous faire un topic pour vous demander votre avi.

Je me suis d'abord dit "va pas les emmerder, si tu as des angoisses c'est toi que ça regarde". Et puis je me suis dis "tout le monde n'est pas si négatif que toi, si ça se trouve tu vas pouvoir trouver quelques réponses à tes questions dans leurs réponses".

Donc voilà, comment voyez vous le fait que vous allez finir tout froid et tout perdre ?

Je suis hantée par la question et même suivie tant mes angoisses sont violentes et parfois j'ai un verre qui explose dans mon coeur quand je me dis que je vais perdre tout ce que j'ai érigé. C'est tellement douloureux et j'ai déjà pensé à me tuer (quelle sotte) pour abréger mes souffrances.

Alors je m'en remet à vous, comment voyez vous cette perte, pensez vous qu'on peut vivre à fond et chercher à l'oublier ? Vous êtes vous déjà recentré sur vous même en vous disant "oui, toi, un jour, tu vas mourir, et tu n'y echappera pas." et comment l'avez vous géré ?

Ne me dite pas "il ne faut pas y penser" parce que je pense qu'en contournant le problème, on se rends plus triste encore...enfin je ne sais pas mais je trouve ça lache.

Je vous écoute et je fais appel à votre amitié et à votre experience.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Toxicdrug » 29 Oct 2008, 14:04

Pour moi c'est tellement ancré que la mort n'est qu'un passage vers autre chose, que ça ne m'a jamais effrayé. Au contraire, ça me fascine.
Je crois en l'âme et Le livre des morts tibétain et un de mes livres de chevet, en ce qui concerne la mort__ il résume parfaitement ce que je pense.
Et je ne me sent pas très attaché au matériel, au contraire plus le temps passe et plus je profite des choses tout en étant détaché.
La spiritualité est très présente dans ma vie, dans ma façon de penser et d'évoluer. C'est pas une manière de me rassurer, j'ai juste toujours été attiré par le spirituel, depuis toujours. Je n'ai jamais essayé une autre manière de vivre__ et c'est de moi même que j'me suis dirigé vers ça, car même si dans ma famille ils ont un intérêt pour ces sujets là, c'est loin d'en être au point ou j'en suis.

Bref, ce corps me porte pour quelques années, puis un jour il se décomposera comme toutes choses vivantes sur le plan matériel.
Ceci dit, je suis loin du manichéisme judéo-chrétien avec ces idées de paradis, d'enfer, etc... ma vision des choses est plus tourné vers les philosophies asiatiques, comme la réincarnation entre autre.
Toxicdrug
 

Messagepar AnarkiA » 29 Oct 2008, 14:06

C'est beau tu as de la chance.
Et comment ton livre explique que la pensée, l'amour etc ne sont que des choses dirigée par le cerveau et que quand celui ci se décomposera, alors l'âme mourra ?
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Toxicdrug » 29 Oct 2008, 14:15

C'est assez compliqué à expliquer, je ne crois pas être le mieux placé pour ça.
Mais l'amour est un sentiment, une émotion, et tout cela existe aussi sur d'autres plans que le notre actuellement.
Tout ce que l'on a vécu est gardé en mémoire dans l'âme. D'ailleurs j'ai assisté à des régressions dans les vies passées, c'était intéressant de voir que justement l'âme se souvient de tout et que c'est parce qy'on est trop fermé à cette part de nous, qu'on a complèyement oublié.
En même temps c'est normal, depuis tout petit on ne nous apprend pas tout cela, donc c'est normal qu'on ne sache pas voir, etc...

Mais bon, chacun est libre de voir les choses comme il veut. Je n'suis personne pour dire que c'est moi qui possède la science infuse, lol.
Toxicdrug
 

Messagepar vortigen » 29 Oct 2008, 14:35

N'est-ce pas paradoxal d'avoir peur de la mort et de vouloir se tuer?
vortigen
Apprenti romantique
 
Messages: 119
Inscription: 01 Sep 2008, 11:40
Localisation: Créteil

Messagepar chris2sinape » 29 Oct 2008, 14:42

vortigen a écrit:N'est-ce pas paradoxal d'avoir peur de la mort et de vouloir se tuer?


Est ce vraiment le sujet ? :?

Sinon je suis d'acord avec Toxidrug,on sait que notre vie sur terre n'est que provisoire,a nous de lui trouver une raison qu'elle soit spirituelle,ideologique...
Avatar de l’utilisateur
chris2sinape
Mage noir
 
Messages: 2263
Inscription: 19 Oct 2008, 23:27
Localisation: Clamart

Messagepar AnarkiA » 29 Oct 2008, 15:49

N'est-ce pas paradoxal d'avoir peur de la mort et de vouloir se tuer?


Si mais après je crois que la peur de l'angoisse est pire que la peur de la mort donc bon...Se tuer pour ne pas passer sa vie a avoir peur de mourir.

a nous de lui trouver une raison qu'elle soit spirituelle,ideologique...


C'est pas un peu se voiler la face ça ?
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar vortigen » 29 Oct 2008, 15:55

AnarkiA a écrit:
N'est-ce pas paradoxal d'avoir peur de la mort et de vouloir se tuer?


Si mais après je crois que la peur de l'angoisse est pire que la peur de la mort donc bon...Se tuer pour ne pas passer sa vie a avoir peur de mourir.



« Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »
Litanie Bene Gesserit contre la peur/ Dune /Franck Herbert

Je comprend donc que la mort est un moyen de rompre le cercle vicieux de l'angoise! ;)
vortigen
Apprenti romantique
 
Messages: 119
Inscription: 01 Sep 2008, 11:40
Localisation: Créteil

Messagepar chris2sinape » 29 Oct 2008, 16:13

AnarkiA a écrit:
a nous de lui trouver une raison qu'elle soit spirituelle,ideologique...


C'est pas un peu se voiler la face ça ?


Ca depend,il ne s'agit pas de nier la realité mais de ne pas la subir,devenir un acteur de sa vie pas un spectateur,

Apres tout pourquoi perseverer,souffrir si c'est pour mourrir a la fin,avoir une vision precise de la vie c'est risquer de se tromper mais ca ne doit pas empecher d'avancer,que choisir entre le pire et le mal : moi je choisit le pire personnellement

Le probleme c'est que la societe moderne a combattu les grandes ideologie pronant la jeunesse eternelle le plaisir immediat et les biens materiels mais on finit bien par veillir un jour ou l'autre

Donc que choisit tu entre le pire (croyance,ideologie) et le mal (souffrir a se demander se que l'on fait sur terre) ?
Avatar de l’utilisateur
chris2sinape
Mage noir
 
Messages: 2263
Inscription: 19 Oct 2008, 23:27
Localisation: Clamart

Messagepar vortigen » 29 Oct 2008, 16:20

chrisdesinape a écrit:
Donc que choisit tu entre le pire (croyance,ideologie) et le mal (souffrir a se demander se que l'on fait sur terre) ?



Moi j'ai choisi, ni idéologie, ni souffrance. Je ne me demande pas ce que je fais sur terre, mais simplement j'essaye d'y être.
vortigen
Apprenti romantique
 
Messages: 119
Inscription: 01 Sep 2008, 11:40
Localisation: Créteil

Messagepar Olion » 29 Oct 2008, 16:26

Moi je n'est pas peur de ma propre mort, j'ai surtout peur que les gens que j'aime meurt.

J'ai failli mourir et la seul pensez qui me rendait triste c’été la tristesse que les gens qui m'aime ressentirai, si je n'avais pas de personne qui me tiéne à cœur je pense que mourir me ferais ni chaud ni froid.

Et comme Toxic je n'est pas la notion de enfer et paradis quand j'imagine le après la mort, je vois plus la réincarnation.
Avatar de l’utilisateur
Olion
Mage noir
 
Messages: 1878
Inscription: 27 Aoû 2008, 14:17
Localisation: France

Messagepar chris2sinape » 29 Oct 2008, 16:29

vortigen a écrit:
chrisdesinape a écrit:
Donc que choisit tu entre le pire (croyance,ideologie) et le mal (souffrir a se demander se que l'on fait sur terre) ?



Moi j'ai choisi, ni idéologie, ni souffrance. Je ne me demande pas ce que je fais sur terre, mais simplement j'essaye d'y être.


L'important c'est de se sentir bien :wink:
Avatar de l’utilisateur
chris2sinape
Mage noir
 
Messages: 2263
Inscription: 19 Oct 2008, 23:27
Localisation: Clamart

Messagepar vortigen » 29 Oct 2008, 16:32

chrisdesinape a écrit:
L'important c'est de se sentir bien :wink:


+1 :D
vortigen
Apprenti romantique
 
Messages: 119
Inscription: 01 Sep 2008, 11:40
Localisation: Créteil

Messagepar AnarkiA » 29 Oct 2008, 20:21

Bah moi je me sens mal.

Je suis dans l'ideologie "a quoi ca sert de vivre a fond si c'est pour tout perdre après ?"
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar vortigen » 29 Oct 2008, 20:24

AnarkiA a écrit:Je suis dans l'ideologie "a quoi ca sert de vivre a fond si c'est pour tout perdre après ?"


Et si c'était: "Autant vivre à fond puisque l'on va tout perdre"
vortigen
Apprenti romantique
 
Messages: 119
Inscription: 01 Sep 2008, 11:40
Localisation: Créteil

Messagepar AnarkiA » 29 Oct 2008, 20:43

Je sais pas, je consulte mais ca avance pas, j'ai l'impression de devenir dingue...Parfois je me dis "je vais mourir, j'y echapperai pas" et j'ai des sueurs, le ventre plié en deux, l'impression de m'évanouir, la tête qui tourne...je sais plus quoi faire. Dur à vivre pour tout le monde, moi et mes proches. Je n'accepte pas. Je pense à me renseigner sur des stages.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar chris2sinape » 29 Oct 2008, 20:46

AnarkiA a écrit:Bah moi je me sens mal.

Je suis dans l'ideologie "a quoi ca sert de vivre a fond si c'est pour tout perdre après ?"



Ca va finir en debat philosophique :lol:

Deja tu peut apporter aux generations future,ca compte beaucoup ca tes proches comptes sur toi,peut le vrai probleme est que tu te sent pas utile ce qui est loin d'etre le cas
C'est vrai pense tu que l'immortalité reglerait tes problèmes existentiels ?
Avatar de l’utilisateur
chris2sinape
Mage noir
 
Messages: 2263
Inscription: 19 Oct 2008, 23:27
Localisation: Clamart

Messagepar vortigen » 29 Oct 2008, 20:51

Je comprend que ça te travaille.

C'est peut-etre ta perception temporelle de la mort qui est faussée. Pour ma part quand je me dis "je vais mourir, j'y échapperai pas" celà me parait lointain, donc ça ne me perturbe pas outre mesure. Je suis a peu près sûr que la mort me surprendra, parce que je ne l'attend pas.

Quand tu penses que tu va mourir, c'est à quelle échelle temporelle? Vois-tu celà proche ou lointain?
vortigen
Apprenti romantique
 
Messages: 119
Inscription: 01 Sep 2008, 11:40
Localisation: Créteil

Messagepar TheStrayAngel » 29 Oct 2008, 22:05

Je me demande vraiment si la réincarnation existe, j'aimerais y croire, mais après tout si c'était le cas, ce ne serait plus ma vie, celle de mon corps, mais celle d'un autre corps..
Mourir, je ne sais pas..Je n'ia pas peur de perdre tout ce que j'ia, puisque je me dis que je ne m'en souviendrai pas evidemment, mais me dire que je perdrais des proches etc.. en ce moment même...Ca me fait plus mal pour les personnes qui m'aiment, de me demander comment ils seront quand je ne serai plus.
Mais j'avoue qu'en ce moment vu comment je me sens, ça ne me ferait ni chaud ni froid, et puis avoir peur de perdre des choses matériel non je 'men fiche, 'cets juste le mal que ma perte pourrait faire à d'autres gens qui me pose problème et me donne envie de profiter du temps que 'jia avec ces personnes, voilà je crois le fait pour lequel je m'attache vraiment à certaine personne, et pas à un grand nombre. Ce n'est même pas fait exprès... J'ai toujours eu horreur de faire mal aux gens que j'aime, de n'importe quelle façon..
Sinon perdre tout ce que j'aurai pu accomplir.. non ça ne me ferait rien je crois.. En tout cas pour le moment.
TheStrayAngel
 

Messagepar AnarkiA » 30 Oct 2008, 00:19

C'est vrai pense tu que l'immortalité reglerait tes problèmes existentiels ?


Je ne pense pas non. De toute façon elle n'existe pas donc je ne me pose pas la question.

Quand tu penses que tu va mourir, c'est à quelle échelle temporelle? Vois-tu celà proche ou lointain?


Peut importe, proche me dérange moins que lointain. Surtout en ce moment. Lointain me dit que tout ce que j'aurai fait et accumulé d'ici là sera perdu ce qui est encore pire que le petit bout de vie depuis ma naissance jusqu'à aujourd'hui.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar defontney » 30 Oct 2008, 00:21

je pense que notre vie n'est que le contacte de nos neuronnes. je pense donc que la mort n'est rien, une seconde de "noir" pis plus rien.

Par contre j'ai eu la preuve que si quelque chose nous empêchai de partir, il y aurais une ennergie qui reste.
Sans parlé de fantome, je pense que si une femme (par exemple) mourrerai pendant son accouchement, cela marque les lieux, et cela se ressent par les personnes sensibles.
Avatar de l’utilisateur
defontney
Communautaire confirmé
 
Messages: 616
Inscription: 10 Oct 2008, 22:11
Localisation: près de metz

Messagepar vortigen » 30 Oct 2008, 00:22

AnarkiA a écrit:
Peut importe, proche me dérange moins que lointain. Surtout en ce moment. Lointain me dit que tout ce que j'aurai fait et accumulé d'ici là sera perdu ce qui est encore pire que le petit bout de vie depuis ma naissance jusqu'à aujourd'hui.


Tout ce que tu aura fait sera perdu pour qui?
vortigen
Apprenti romantique
 
Messages: 119
Inscription: 01 Sep 2008, 11:40
Localisation: Créteil

Messagepar chris2sinape » 30 Oct 2008, 00:43

defontney a écrit:
Par contre j'ai eu la preuve que si quelque chose nous empêchai de partir, il y aurais une ennergie qui reste.
Sans parlé de fantome, je pense que si une femme (par exemple) mourrerai pendant son accouchement, cela marque les lieux, et cela se ressent par les personnes sensibles.



Tout a fait le phénomène de fantome et de revenant existe bien dans le langage de la psychologie,par ex : La grand mere a ete victime d'un viol,ce qui s'il n'est pas revellé entraine un secret familial,la grand mere se retrouve avec sa fille tres jeune devant un film ou il se passe une scene de viol sans rien dire l'enfant percoit le malaise de la grand mere et va etre inconciament en recherche de l'origine de ce malaise il peut trainer a l'adolescence trainer avec des personnes louches,et ca peut se reporter sur plusieurs generations...

Sinon pour en revenir a Anarkia le seul conseil que je peut te donner est que si ca te perturbe trop,que si ca te gene dans la vie de tout les jours d'aller consulter un specialiste,la cause est peut etre profonde et tu ne va tout devoiller sur le forum,j'ai eu un pote dans ton cas on lui avait parler de la mort de maniere trop precoce et trop cru et ca l'as profondement marquer...
Avatar de l’utilisateur
chris2sinape
Mage noir
 
Messages: 2263
Inscription: 19 Oct 2008, 23:27
Localisation: Clamart

Messagepar AnarkiA » 30 Oct 2008, 14:01

Je consulte un specialiste !

Tout ce que tu aura fait sera perdu pour qui?


Et bien pour moi.

Ca va un peu mieux grace à la discussion.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar vortigen » 30 Oct 2008, 14:06

AnarkiA a écrit:
Ca va un peu mieux grace à la discussion.


C'est bien les bonnes nouvelles! :wink:
vortigen
Apprenti romantique
 
Messages: 119
Inscription: 01 Sep 2008, 11:40
Localisation: Créteil

Messagepar vortigen » 30 Oct 2008, 14:12

AnarkiA a écrit:
Tout ce que tu aura fait sera perdu pour qui?


Et bien pour moi.



Il restera au moins ce que tu as fait pour les autres!!!!
vortigen
Apprenti romantique
 
Messages: 119
Inscription: 01 Sep 2008, 11:40
Localisation: Créteil

Messagepar TheStrayAngel » 30 Oct 2008, 21:57

Il restera au moins ce que tu as fait pour les autres!!!!


+1
Toi qui dis toujours vouloir vivre pour rendre service etc.. Tu 'lauras fait, et ce sera quelques chose qui ne partira pas.
TheStrayAngel
 

Messagepar hades74 » 15 Nov 2008, 21:11

pour moi deux choses me font peur : le fait de vieillir (la crise de la quarantaine?) et la mort. la première car j'estime comme je l'ai dit dans un autre topic, j'ai l'impression de ne pas avoir encore commencé ma vie et j'en suis déjà à la moitié, puis devenir sénile m'horrifie. Quant à la mort elle me fais peur aussi car personne ne sais comment on va finir, soit de sa belle mort, dnas son sommeil comme soeur Emmanuelle (sacrée bout de femme), ou bien dans des douleurs atroces, et je n'aime pas souffrir. Pis aussi inconsciemment de ne pas savoir ce qu'il y a après : rien, juste ton corps qui pourrit et disparait ou autre chose, une nouvelle page. Je ne suis ni croyant ni pratiquant donc le coup du paradis ou de l'enfer c'est pas pour moi, mais est-ce qu'il y a quelque chose après ??? alors oui, on commence un jour, on vit le temps qu'on vit et tout s'arrête, c'est comme ça, mais ça empêche pas que la fin me fais peur, et aussi pour rejoindre ce que j'ai dis plus haut : on ne sait pas quand, alors combien de temps me reste il pour commencer enfin à vivre et pour combien de temps....
hades74
Dark Posteur
 
Messages: 1135
Inscription: 29 Juin 2008, 13:51
Localisation: nul part

Messagepar TheStrayAngel » 16 Nov 2008, 17:39

Le problème pour moi, c'est que je n'arrive pas à trouver de sens à la vie.. A quoi bon en faire quelque chose alors qu'on est voué à la fin? Je n'arrive pas à me sortir ça de la tête. A quoi bon profiter de tout nos instants vivant alors que de toute façon ça ne changera pas le fait qu'un jour ou l'autre on ne sera plus?...Et ça m'arrive donc de me dire dans ce cas que ça ne sert à rien de vivre.. Je m'enlève cela de la tête le plus vite possible mais ça revient..J'ai beua me dire qu'il faut profiter de sa vie, d'ne faire quelque chose de bien, de beau, de grand pour soi, ça ne sert pas puisque tout va finir je ne sais où et l'on ne s'en souviendra pas. Je n'ai pas la peur de la perte (je parle si je mourrais, en tant que vivante, j'ai toujours eu peur de la perte parce que je 'men souviens pour chacunes d'elles) puisque j'ai cet état d'esprit..
Il faut que je le change..
TheStrayAngel
 

Messagepar Scarhatred » 16 Nov 2008, 18:11

Stray je te repondrais simplement cette phrase dont l'idée n'est pas de moi mais dont j'ai oublié l'auteur et qui disait succintement.

"Ce n'est pas le but qui importe mais le chemin parcouru pour l'atteindre"

Alors peut importe que tout concoure à la mort, le plus important c'est la façon dont tu choisiras de l'atteindre.
Avatar de l’utilisateur
Scarhatred
Dieu parmi les sombres
 
Messages: 4656
Inscription: 20 Mar 2008, 22:26

Messagepar hades74 » 16 Nov 2008, 18:25

+1 Scar, au fond c'est tellement vrai, c'est court mais ça résume tout
hades74
Dark Posteur
 
Messages: 1135
Inscription: 29 Juin 2008, 13:51
Localisation: nul part

Messagepar TheStrayAngel » 16 Nov 2008, 19:57

Il faudrait vraiment que je me dise ça tout le temps poiur finir par arrêter de rester sur mon idée... C'est juste un passage de toute façon, mais merci pour vos réponses, mêmes si j'en attendais pas forcément.
TheStrayAngel
 

Messagepar showa » 05 Déc 2008, 13:34

Pour moi la mort c'est fascinant, bon ok je suis encore plus déjanté que tu ne peu le croire de ce coté la. mais pour te donnée un autre exemple, la naissance est encore pire, imagine tes poumons qui n'ont respiré que du liquide, se déplié pour respiré la première fois a la sortie du ventre maternel, ça c'est vraiment rock'n'roll. cet épisode n'en est pas moins de la mort vers la vie des hommes mais nous n'en gardons aucune conscience, et encore heureux je pense.

Ne sais-tu pas que la source de toutes les misères de l'homme, ce n'est pas la mort, mais la crainte de la mort ? je sais plus qui a dit ça?

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort. "épicure" :
showa
Sombre penseur
 
Messages: 186
Inscription: 20 Sep 2008, 17:29

Messagepar Underworld » 11 Jan 2009, 04:22

Toxicdrug a écrit:Pour moi c'est tellement ancré que la mort n'est qu'un passage vers autre chose, que ça ne m'a jamais effrayé. Au contraire, ça me fascine.
Je crois en l'âme et Le livre des morts tibétain et un de mes livres de chevet, en ce qui concerne la mort__ il résume parfaitement ce que je pense.
Et je ne me sent pas très attaché au matériel, au contraire plus le temps passe et plus je profite des choses tout en étant détaché.
La spiritualité est très présente dans ma vie, dans ma façon de penser et d'évoluer. C'est pas une manière de me rassurer, j'ai juste toujours été attiré par le spirituel, depuis toujours. Je n'ai jamais essayé une autre manière de vivre__ et c'est de moi même que j'me suis dirigé vers ça, car même si dans ma famille ils ont un intérêt pour ces sujets là, c'est loin d'en être au point ou j'en suis.

Bref, ce corps me porte pour quelques années, puis un jour il se décomposera comme toutes choses vivantes sur le plan matériel.
Ceci dit, je suis loin du manichéisme judéo-chrétien avec ces idées de paradis, d'enfer, etc... ma vision des choses est plus tourné vers les philosophies asiatiques, comme la réincarnation entre autre.


Mais carrément d'accord avec tout ca !! :D

La mort n'est qu'une étape, un passage vers un autre etat.

La survivance de l'âme, de l'esprit, j'y crois vraiment. Je pense que nous sommes de passage sur cette planète pour accomplir certaines choses, rencontrer certaines personnes, et apprendre...Peut-etre expier des choses négatives de notre vie antérieure, qui sait ??

Nous traversons tous des épreuves, plus ou moins difficiles a surmonter. Celles-ci sont destinées a nous faire évoluer, a nous amener vers une compréhension des choses, et ne sont pas la pour rien. En gros, nous devons y faire face, je dirais que la solution de se tourner vers la mort a ce moment-la est quelque part une sorte de lâcheté...

Malgré tout, certaines épreuves peuvent etre difficiles, et quoi qu'on en dise, la mort est une délivrance de la souffrance humaine. Mais elle ne m'effraie pas parce que je suis persuadé qu'une existence paisible sur un autre plan m'attends.

La peur de souffrir, de voir le corps se dégrader oui. La peur de la mort, pas du tout. L'existence terrestre est ephémère, et il faut l'accepter, pas le choix de toute façon...

Voila pour ma vision personelle du sujet.... :D
Avatar de l’utilisateur
Underworld
Communautaire confirmé
 
Messages: 559
Inscription: 06 Jan 2009, 19:14
Localisation: Dans l'Au-Dela

Messagepar TheStrayAngel » 12 Jan 2009, 00:10

Showa:

Ne sais-tu pas que la source de toutes les misères de l'homme, ce n'est pas la mort, mais la crainte de la mort ? je sais plus qui a dit ça?

C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort. "épicure" :


Je ne sais même pas si j'ia peur de mourir, vu que je ne suis au final attachée réellement à rien, à part mon stupide besoin de tendresse d'mour et d'écoute, j'irai même jusqu'à dire mon stupide besoin de fusion. Et comme je ne l'ai pas, je 'narrive pas à être vraiment bien, je prned tout de façon assez neutre, folle parfois ou de façon fataliste. Même maintenant je dis me sentir mieux nia nia nia, au final j'ia bien constaté que non et que 'jen suis toujours au même problème. J'y travaille, j' réfléchis.
Il y a une peur de mourir, c'tes certains, sinon je ne serai plus la, et puis il y a le déisr de ne pas faire de mal à mes proches, et enfin, il y a toujours un espoir, même pour n'importe quel sujet quand j'atteins le fond du fond, j'arrive encore à me dire que ça va s'arranger.
TheStrayAngel
 

Messagepar Célina » 07 Sep 2009, 13:36

Je ne sais pas si tu as pu trouver des solutions face à tes angoisses AnarkiA mais il est clair que finalement ce qui te ronge, c'est le manque de contrôle. ( du moins c'est comme ça que je l'ai perçu).
Le fait que tu ne veuilles pas qu'on t'arrache à ce que tu as bâti, que tu refuses qu'on prenne la décision pour toi du moment où tu vas quitter ce monde, et que finalement l'éternelle question du " pourquoi on vit si c'est pour mourir" ne trouve pas de réponse, tu es frustrés !
Peut être aussi que tu as peur de ne pas pouvoir tout ce dont tu as envie, et de "parti" avant de réaliser certains rêves... Le mieux est de se lancer, et d'apprécier à fond, ce qui se passe après on verra bien !
Pour ma part j'ai des affinités avec la pensée païenne, qui associe la vie et la mort, comme le yin et le yang, cela fait partie de l'équilibre de la Nature.
Je me plais aussi à croire en la réincarnation, et ainsi ce que tu fais ne meurt pas. C'est rassurant, et ainsi je ne me pose pas 3000 questions.
Avatar de l’utilisateur
Célina
Sombre penseur
 
Messages: 247
Inscription: 04 Sep 2009, 12:00
Localisation: Bientôt sur Bordeaux

Messagepar Neo » 07 Sep 2009, 16:49

Underworld a écrit:La survivance de l'âme, de l'esprit, j'y crois vraiment. Je pense que nous sommes de passage sur cette planète pour accomplir certaines choses, rencontrer certaines personnes, et apprendre...Peut-etre expier des choses négatives de notre vie antérieure, qui sait ??

Nous traversons tous des épreuves, plus ou moins difficiles a surmonter. Celles-ci sont destinées a nous faire évoluer, a nous amener vers une compréhension des choses, et ne sont pas la pour rien. En gros, nous devons y faire face, je dirais que la solution de se tourner vers la mort a ce moment-la est quelque part une sorte de lâcheté...

Malgré tout, certaines épreuves peuvent etre difficiles, et quoi qu'on en dise, la mort est une délivrance de la souffrance humaine. Mais elle ne m'effraie pas parce que je suis persuadé qu'une existence paisible sur un autre plan m'attends.

La peur de souffrir, de voir le corps se dégrader oui. La peur de la mort, pas du tout. L'existence terrestre est ephémère, et il faut l'accepter, pas le choix de toute façon..


Pareil.
J'ai très peur de la vieillesse, mais mourir dans de bonnes conditions, pas du tout.
Ça ne sera sûrement qu'une autre forme d'existence qui m'expliquera pourquoi j'ai vécu, ce que je ne sais pas encore très bien pour l'instant.
Avatar de l’utilisateur
Neo
Gothique diplômé
 
Messages: 2608
Inscription: 16 Fév 2009, 18:23
Localisation: Les Alpes

Messagepar unknown » 07 Sep 2009, 17:19

Disons que la vie est trop courte, je pense, pour s'attarder sur des questions où on aura la réponse après la mort (et qu'on ne pourra jamais transmettre :? ) et ce, Malgré avoir vu des enterrements ou de n'avoir pas eu tous les jours une vie facile.

Je sais que je vais mourir tôt ou tard. Je me prends pas non plus pour un immortel. Je le prends comme un passage obligé pour conclure toute vie pour peut-être renaître, ou dormir éternellement je ne sais pas trop en fait. Ca viendra quand ça voudra en gros.

Bien sur, il est normal de se poser cette question au moins une fois, et c'est tout à fait légitime.
"Le rire est la politesse du désespoir. Si le rire sacrilège et blasphématoire que les bigots de toutes les chapelles taxent de vulgarité et de mauvais goût, si ce rire-là peut parfois désacraliser la bêtise, exorciser les chagrins véritables et fustiger les angoisses mortelles, alors oui on peut rire de tout, on doit rire de tout : de la guerre, de la misère et de la mort! D’ailleurs est ce qu’elle se gêne la mort, elle, pour se rire de nous ?"

Pierre Desproges
Avatar de l’utilisateur
unknown
Dark Posteur
 
Messages: 922
Inscription: 19 Juil 2009, 12:05
Localisation: 94

Messagepar AnarkiA » 07 Sep 2009, 18:27

On va dire que j'ai trouvé la vraie source de mon malaise et depuis ça va mieux. Et les gens me blasent tellement, la vie m'agace à tel point, que ça n'a plus d'importance pour moi. La seule chose qui a de l'importance est de retrouver une vie qui a un sens, de me sentir utile sur terre, il n'y a que comme ça que je n'aurai pas peur de la mort.
Mourir en se disant que la vie à été belle et remplie, ce n'est pas mourir, c'est juste éteindre la lumière sur une note d'espoir.
Là est mon but.

Et pour ne pas passer ma vie à penser à la mort, pour essayer de la reussir, je commencerai par virer de ma vie toute superficialité, toute personne superficielle, tout acte d'esclavage de ma vie, et essayant de trouver un maximum de passion, ici ou ailleurs, pour ne plus perdre mon temps avec des imbeciles.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Célina » 08 Sep 2009, 09:54

Belle initiative et contente que cela se soit arrangé !
Avatar de l’utilisateur
Célina
Sombre penseur
 
Messages: 247
Inscription: 04 Sep 2009, 12:00
Localisation: Bientôt sur Bordeaux

Messagepar Lulu Phantasma » 10 Sep 2009, 23:25

Effectivement belle et sage décision !
Si tu y parviens vraiment ce sera là la preuve d'une belle évolution que tu pourras faire partager à ceux qui ont été comme toi avant les secrets de ta "révélation"
Avatar de l’utilisateur
Lulu Phantasma
Sombre penseur
 
Messages: 168
Inscription: 08 Sep 2009, 19:09
Localisation: AMNEVILLE

Messagepar BeCe999 » 25 Sep 2009, 01:04

Que serait la vie sans la mort, rien (la réciproque fonctionne aussi).
En suite, l'immortalité, dur à se la représenter, puisque même la plus grande notion qui puissent exister dans notre champ de vision, c'est l'univers.

Personellement, je ne crois pas au paradis. C'est une notion que les gens ont inventée parce qu'ils ont peur. Or quoi de plus rassurant que de se dire qu'il y a quelque chose de meilleure après la vie.
Je rejoins certains membres de ce forum, je "croie" plutôt en la réincarnation. En tout cas je n'ai pas l'esprit assez scientifique pour pensez qu'il n'y a rien après la fin de la vie.
Mourrir, étant donné que l'on meure tous un jour, cela me generais pas de mourir (au contraire, je serais fixé sur la mort au moins). Il est vrai que cela ennuierais mes proches, ceci dit j'applique ceci : "Pour vivre heureux, vivez seul", cela marcherait aussi : "Pour mourrir tranquille, mourrez seul".
Après si je venais a mourrir demain je serais tout de même un peu ennuyé de pas avoir fait deux trois choses dans la vie (choses que je ne dirais pas :) mais que j'aurais normalement fait d'ici quelques années)
Il 10 types de personnes dans le monde, ceux qui comprennent le binaire et les autres.
Avatar de l’utilisateur
BeCe999
Apprenti romantique
 
Messages: 108
Inscription: 19 Sep 2009, 18:25
Localisation: petite bourgade nommée Le Mans

Messagepar Luxury » 25 Sep 2009, 07:09

La mort me fais énormément peur,surtout de voir mes proches ( mon chien en particulier, ou même mon père) mourir avant,je vais me dire moi je suis en vie et pas lui,comment supporter son absence ? ...

Autrement pour la mienne,je me dis que j'en serais pas consciente quandle moment arrivera,on ne sais pas ce qui nous attends véritablement à cet instant précis...Donc il peut-être possible que l'on sache mais qu'on s'en rende pas vraiment compte. Puis c'est le cycle naturel de la vie,on doit tous passer par là... Pour ça que souvent je me dis " aller croque la vie tant que t'es pas encore au stade de croquer la mort"
Kunst Ist Krieg

Tanz Im Kopf !
La musique dans le sang...

*L'hσммe α besσiη de ce qu'il y a de pire eη lui s'il veut pαrveηir à ce qu'il α de мeilleur* [ Nietzsche ]
Avatar de l’utilisateur
Luxury
Dark Posteur
 
Messages: 963
Inscription: 13 Nov 2008, 12:46
Localisation: Marne la vallée / Metz (77/57)

Messagepar Swoosh » 25 Sep 2009, 17:02

Ce qui me ronge le plus en ce moment n'est pas tellement la mort en-elle même, mais ce qui nous maintient en vie...

Certaines personnes se suicident, mais elles ne sont pas majoritaires parmi la quantité de personnes qui souffres et n'ont pas forcément une vie "géniale", malgré ça, nous ne franchissons pas le cap. J'ai écrit un bon pavé là dessus dans un blog où j'explique un peu mieux mon cheminement, si certaines sont intéressés, je le posterais.


J'ai accepté l'idée (il y a un moment) que cette vie débouchera forcément sur une fin. Je ne vais pas plus loin, la réincarnation est une idée plaisante, mais au fond je me doute que ce ne doit pas être comme ça après.

Je me dis aussi que ce que je bâtis est, au fond, inutile. Cela ne sert qu'à mon petit plaisir personnel et même si la consommation que je vais engendrer pendant une vie aidera la société, c'est toujours aussi inutile, puisque notre société disparaitra un jour, elle aussi...

Si on regarde plus loin, dans les méandres de l'univers, je me dis que notre pauvre petite planète qui abrite un peu de vie, n'est pas grand chose, elle non plus, parmi l'infini de l'espace... Si la Nature, les Hommes et la terre elle-même disparaissaient... Ca ne changerait rien. Les grandes lois physiques seraient toujours en application et c'est tout...

Dans ce marasme d'inutilité, j'essaie simplement de faire des choses qui me plaisent, de m'affranchir des contraintes dès que je le peux (fringues, attitudes en société etc), histoire de me faire croire que je suis libre. Ce n'est pas le cas, mais tant pis, je me voile un peu la face, mais on ne peut pas supporter une existence complète en s'immolant à chaque seconde des feux de la vérité...
The rain that falls for weeks
Painting pictures on the streets
Twisted stars beneath my feet
I cruise the crowd
Avatar de l’utilisateur
Swoosh
Gothique diplômé
 
Messages: 3084
Inscription: 13 Sep 2009, 22:20
Localisation: Dijon

Messagepar Fëanya » 04 Oct 2009, 14:06

Je n'ai pas peur de la mort. Pas le moins du monde.

Autant je crois en la magie, autant je n'ai pas de croyance spécifique par rapport à la réincarnation, à la vie après la mort.
Ca m'est égal en fait. Ca me gène pas du tout l'idée qu'il n'y ait rien.

Le truc qui me gène c'est la séparation. Quand je perds quelqu'un.

Par exemple si un être cher mourrait, mon ex par exemple maintenant, ça me briserait le cœur...

Pour moi, rien à faire, ça viendra quand ça viendra. Autant profiter de ce qu'on a là maintenant.

Dans la philosophie indienne, la préparation à l'idée de mourir est très présente. Mais elle ne doit pas paralyser la vie de la personne, ni l'obséder...et si possible elle doit arriver sur le tard. A la fin de sa vie.

Quand on en vient à avoir des problèmes de santé aussi, ou à être vieux.

Je pense que ceux qui ont peur de mourir sont soit trop attaché à leur corps, soit ont des regrets par rapport à ce qu'ils n"ont pu accomplir dans leur vie.

Pour ça...faut vivre, bien vivre...
Fëanya
Bibligothécaire
 
Messages: 257
Inscription: 03 Oct 2009, 20:27

Messagepar Am I Demon » 10 Déc 2010, 17:09

Ce serait trop facile de vivre et simplement mourir, tout ce qui m'ont croisé se seraient probablement suicidés sinon... La facilité n'est pas de ce monde et encore moins dans celui de la mort, quel est le problème, auriez-vous peur? Vous n'etes pas curieux ou vous avez tous peur de me retrouver de l'autre coté ?!
Am I Demon
Elève
 
Messages: 68
Inscription: 10 Déc 2010, 16:29
Localisation: Un pied dans la tombe

Messagepar Roxette » 14 Fév 2011, 20:29

Certains pense que l'aboutissement de la vie est dans la procréation. Tout ce que tu auras construit profitera à tes enfants.
D'autres croient en la continuité de l'äme, les croyants. Pour eux, la vie est une epreuve, une sorte de voyage initiatif où il faut s'attacher à faire le bien et à vivre dans la dignité et l'honneur, jusqu'à la fin de ses jours. Cela permet entre autre d'être serein et en paix au moment d'envisager la mort.
Es-tu croyante ? Vu ton angoisse je suppose que non mais on ne sait jamais... par exemple, moi cela m'arrive d'être prise de crise d'angoisse quand je pense à la mort. En réalité c'est beaucoup la décrépitude qui me fait peur, vieillir, perdre mon mari, les amis autours de moi, perdre mes capacités physique et mentale...etc. C'est horrible pour moi de songer à ça.
Après, je dis pas que la mort en soit ne me fait pas peur, mais je pense que je préfèrerai mourir vite et pas trop vieille (pas grabataire quoi.).

Je me dis souvent qu'il faut s'attacher à vivre au quotidien de telle sorte que si on mourrait dans la seconde, l'on ne regretterai rien (ni remord, ni regrets).
Roxette
Elève
 
Messages: 31
Inscription: 16 Jan 2011, 20:10

Messagepar AnarkiA » 14 Fév 2011, 22:20

par exemple, moi cela m'arrive d'être prise de crise d'angoisse quand je pense à la mort. En réalité c'est beaucoup la décrépitude qui me fait peur, vieillir, perdre mon mari, les amis autours de moi, perdre mes capacités physique et mentale...etc. C'est horrible pour moi de songer à ça.


Je te comprends bien sur ce point mais il faut essayer d'avoir une autre vision de la vieillesse et de la perte. La croyance aide (penser que l'on va revoir ses proches un jour, après...) mais aussi voir de "belles morts" (j'entends par là des personnes agées pas trop mal entouré de leurs enfants et famille)
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Karle » 14 Fév 2011, 22:24

Moi je considérerais une mort courageuse, genre sauver des gens ou autres, comme une meilleure mort, que la vieillesse par exemple :/ ...

De toute façon le paradis attends chacun de nous, même ceux qui n'y croient pas !
Si vous n'êtes pas d'accord je peux comprendre mais n'y a t'il pas obligatoirement un "endroit", une destination, quelque chose ? Mourir simplement, comme une machine, c'est bien trop simple a mon goût !
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence."

Isaac Asimov.

Image
Karle
Sombre penseur
 
Messages: 165
Inscription: 11 Fév 2011, 23:48

Messagepar AnarkiA » 14 Fév 2011, 22:38

Et pourtant, nous sommes des machines, fait de neurones, de connexions diverses et variée et le paradis a été inventé par l'homme pour se conforter dans une idée moins brutale de la mort.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Suivante

Retourner vers Index du forum Retourner vers Débat sur les ressources et idées liées au mouvement gothique


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron