La question du gore

L'art de vivre, la réflexion et les discussions liées au mouvement.

La question du gore

Messagepar Neko/Olives » 01 Fév 2015, 20:14

Bonsoir,

Après une période d'absence (recoucou !), l'éternel néophyte que je suis, toujours intrigué par la [sous?-]culture gothique et des éléments culturels qui gravitent autour, et à la fois attiré et repoussé par cette sous-culture (à la manière d'un aimant rotatif), a envie de poser une question, une question peut-être nunuche ou idiote mais qui était restée plusieurs mois dans un coin de sa tête.

Cette question est la suivante : Le gore, le sanglant, le violent, l'horreur, sont-ils indissociables de la culture gothique ? Ou plutôt : lui sont-ils indispensables ? La notion de « gothique » contient-elle automatiquement, intrinsèquement, la composante « gore » ?

À l'origine de cette question, il y a à la fois une aversion personnelle (c'est-à-dire que je suis horrifié, et facilement capable d'être mis très mal à l'aise, par toute violence, tout caractère sanglant, toutes barbaries telles que la décapitation, le démembrement, etc. aussi bien fictives/simulées que réelles, et même par l'usage de seringues) et une observation (beaucoup d'œuvres musicales, cinématographiques, picturales, littéraires, qui composent ou qui influencent la sphère culturelle gothique, contiennent des éléments violents ou sanglants non négligeables).

Et, si je pose cette question, c'est également pour savoir si l'attirance pour « le » gothique est compatible ou incompatible avec une telle aversion.

TL;PL : Le lien goth-gore est-il inévitable, le gore est-il essentiel à la culture goth ?

La question est ouverte ! Merci bien.
ナイトハート・コエフォロス
Avatar de l’utilisateur
Neko/Olives
Sombre penseur
 
Messages: 223
Inscription: 15 Juil 2014, 18:33
Localisation: Face à trois tours.

Re: La question du gore

Messagepar B.D.B. » 01 Fév 2015, 20:59

Franchement ? Je ne savais même pas qu'il pouvait exister un lien quelconque !
"Normal is an illusion... What is normal for the spider... Is chaos for the fly"

~ Morticia Addams ~
Avatar de l’utilisateur
B.D.B.
Maître
 
Messages: 3493
Inscription: 07 Juin 2012, 09:59

Re: La question du gore

Messagepar Arken » 01 Fév 2015, 22:37

Personnellement les éléments horrifiques/angoissants/psychologiques d'une oeuvre m'attirent davantage que les trucs "gores"...

Je pense surtout qu'il y a énormément de choses qui peuvent faire partie d'un "fond commun d'intérêts" de gens qui se considèrent goth, le gore est un élément parmi tant d'autres, certains aiment, d'autres non... A mon avis, penser que ça constitue un fondement de l'esthétique goth revient à avoir une perception un peu stéréotypée de cette sous-culture :mrgreen:
Jeune en pleine crise d'ado qui sacrifie des poulets au nom de Satan en écoutant du Black Métal?
“Que celui qui combat les monstres prenne garde dans sa guerre à ne pas devenir un monstre lui-même. A force de plonger longtemps votre regard dans l’abîme, c'est l’abîme qui entre en vous.”
- Friedrich Nietzsche

Blog d'art - Blog des trouvailles - Blog fourre-tout - FB

Image
Avatar de l’utilisateur
Arken
Grand sorcier
 
Messages: 1567
Inscription: 13 Mar 2012, 19:44
Localisation: Dans l'entre deux mondes

Re: La question du gore

Messagepar AnarkiA » 02 Fév 2015, 22:16

Pour ma part je n'aime ni le gore ni l'horreur et pourtant je travaille (fait ma vie, vraiment en tant que pro) dans le milieu et je n'en vois que très peu. Comme quoi...
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence


Retourner vers Index du forum Retourner vers Débat sur les ressources et idées liées au mouvement gothique


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron