Les Travellers ...

Ouverture sur le monde.

Les Travellers ...

Messagepar PassTheKingdom » 28 Avr 2018, 05:35

Les Travellers

Les Travellers sont des nomades. (Le mot traveller signifie d'ailleurs voyageur en anglais). Fortement lié au mouvement techno (notamment celui des Free Party), le mouvement des travellers semble être apparu en Angleterre, à l'instar du mouvement free. Il s'est maintenant répandu dans de nombreux pays.

Ainsi, les travellers parcourent le monde, leur pays, leur région afin d'écouter et/ou de faire de la musique électronique (le plus généralement dans la nature ou dans des bâtiments abandonnés).

Certains travellers constituent des sound systems. Ils transportent alors assez de matériel pour organiser des free parties sur leur route, pouvant rassembler jusqu'à plusieurs milliers de teufeurs.

Les travellers vivent en général dans des camions aménagés (parfois des bus, rarement des caravanes). Très bricoleurs et récupérateurs (le "système D" est une règle de vie chez les travellers), ils aménagent souvent eux-mêmes leurs camtars, réparent les pannes techniques pouvant survenir sur la route, créent leurs propres systèmes d'alimentation (batteries, énergie solaire...), ...

Très solidaires entre eux, ils se regroupent souvent pour camper ou pour voyager, formant une tribu.

Le terme Traveller désigne ainsi des voyageurs férus de musique électronique et adeptes de nouvelles technologies, mais par extension, peut définir ceux qui ont abandonné leur mode de vie familial pour adopter un mode de vie nomade, dit roots (racines en anglais).



Les Travellers sont une communauté de "nouveaux nomades", pourrait-on dire. En fait, leur apparition vient de la politique de répression des "free party" en Angleterre durant les années 1970-1980 (notamment par la politique de Margaret THATCHER). Cette répression visait à condamner les organisateurs de fêtes libres et basées sur le principe de la donation ainsi que sur la théorie de la Zone d'Autonomie Temporaire ... Et ce pour favoriser les discothèques "légales" diffusant de la musique "commerciale", alors que les Travellers voulaient créer eux-mêmes leur musique et la culture l'accompagnant. Du fait de cette criminalisation, beaucoup de Travellers ont traversé la Manche, et essaimé sur le continent, partout en Europe. Ils vivent "à côté" de la société, sans violence. Beaucoup vivent d'emplois saisonniers, certains sont chauffeurs poids-lourd (ce qui leur permet donc d'opter pour un poids-lourd aménagé comme "maison sur roues"), d'autres travaillent dans le BTP, dans les métiers du spectacle, certains sont artistes ou artisans. Bien souvent, ils cumulent les compétences, pour avoir plus de chances de trouver de petits contrats temporaires.

Pour autant, les Travellers ne prennent pas tous part au mouvement "Free party" : certains par peur de se voir saisir leur camion ou d'être verbalisés, d'autres par refus de participer à des fêtes clandestines dans lesquelles, il est vrai, les drogues (notamment drogues de synthèse) sont très présentes. D'autres encore sont simplement "Travellers" et n'ont jamais été en "Free party", ils font souvent partie d'univers culturels différents.

Beaucoup de Travellers aiment à dire que "le monde est leur jardin", dans le sens où la mobilité facile faisant partie de leur mode de vie leur permet de changer de région, voire de pays, au rythme des saisons, des emplois disponibles, ou de leurs envies. Hélas, leur besoin de liberté et d'une vie différente est souvent mal compris par l'opinion publique, ce qui peut leur causer de sérieux problèmes (injonction de quitter un stationnement, verbalisation, agression, dégradations sur leur véhicule, ...)

Le fait est que la plupart des Travellers vivant à l'année dans leur camion vivent avec, en moyenne, 500 € par mois, toutes dépenses comprises. Donc, ils peuvent parfaitement ne travailler que 6 à 8 mois par an, vu qu'ils n'ont pas de loyer à payer.

Beaucoup préfèrent "vivre intensément" plutôt que de "vivre longtemps". Ajoutons à cela le fait que certains, ayant vu leurs parents se faire licencier après 30 ans dans la même usine, et avoir du mal à payer leurs factures et leurs traites, ont volontairement refusé de "faire comme tout le monde". Ce sont des "marginaux", et ? Personnellement, je les respecte. J'ai même une certaine admiration pour eux, parce qu'ils réalisent leurs rêves, leur idéal, ils assument totalement leurs choix.

Après plusieurs années sur la route (il faut bien dire que ce mode de vie, aussi beau soit-il, est très dur pour la santé comme pour les nerfs), beaucoup optent pour un habitat "léger", yourte, chalet, mobile-home, tipi, certains rejoignent un "écolieu" ou "écovillage", d'autres "se rangent" finalement. Hélas, comme dans tous les mouvements culturels, quelques-uns finissent au bord de la route, sans un sou, ou y ont laissé la vie ...

Vidéo youtube :


1399501479.jpg
1399501479.jpg (47.04 Kio) Vu 134 fois
Pass The Kingdom, to find... Salvation :D
Avatar de l’utilisateur
PassTheKingdom
Apprenti romantique
 
Messages: 78
Inscription: 27 Avr 2017, 02:24
Localisation: Bro Korriganed

Retourner vers Index du forum Retourner vers Autres mouvements,cultures et fêtes


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité