[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/includes/bbcode.php on line 112: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead
Forum Gothique - Communauté » Afficher le sujet - [INTERVIEW] DJ Lord nevermore (Suisse)

[INTERVIEW] DJ Lord nevermore (Suisse)

Ici seront placées des interview d'artistes, de DJ's, de modèles, d'illustrateurs, de groupes...

[INTERVIEW] DJ Lord nevermore (Suisse)

Messagepar DARKSTAR SEVEN » 28 Jan 2010, 22:52







J'ai rencontré Lord Nevermore en Suisse, lors d'une soirée plutôt old school, une occasion de faire connaitre aussi un DJ hors frontière.


Quand et comment es-tu rentré dans le milieu gothique ?

Ça doit être vers mes 16 ans, donc en 2002, que j'ai vraiment découvert la musique gothique. Mais mon rapprochement vers cette scène s'est fait très progressivement, et je n'ai été véritablement actif dedans qu'un peu plus tard.


Depuis combien de temps es-tu DJ ?

La première fois que mon nom est apparu sur un flyer, c'était en début 2006, donc ça fait un peu moins de 4 ans maintenant. Mais j'avais évidemment commencé un peu avant, tout seul pour le plaisir et lors de soirées privées.


Dans quelles soirées mixes-tu ?

Je ne suis pas DJ résident et ne souhaite pas l'être, donc je n'ai pas de soirées régulières. Maintenant, pour te donner une idée, je mixe principalement en Suisse-Romande, soit lors des soirées organisées par l'AnA (l'asso que je préside actuellement), soit pour d'autres assos (Sonorités Obscures, Feeling & Sound...) ou directement pour des clubs (l'Usine, les Docks...), en after de groupes (Frontline Assembly, Joy Disaster, Anathema...).

J'ai également eu la chance de faire quelques dates à l'étranger, dont une à Londres et quelques unes en France...


Tu mixes autant en goth old-school qu'en electro, vois-tu des différences techniques entre ces deux types de mixages ?

Il y a dans l'electro-dark un travail bien plus important à faire sur les BPM (le rythme), et la structure binaire des compos permet bien plus de fantaisie au niveau des enchaînements.

Par contre, le goth a une structure plus classique, ce qui implique d'autres difficultés, comme le fait de garder une cohérence d'ensemble malgré les changements de rythme ou de structure.

Je pense qu'on est obligé d'aborder les deux styles de manière complètement différente. Pour ma part, les deux m'éclatent et je n'arriverais jamais à me résoudre à choisir.


Quels sont tes classiques ? les morceaux que tu passes systématiquement ? En électro, en old-school, etc...


Il y a bien sûr les classiques "imposés" par le public (on est presque "obligé" de passer certains titres si on ne veut pas le décevoir), mais voici quelques classiques personnels pour vous donner une idée :

En electro :

Velvet Acid Christ - Mental Depression
Pankow - Kunst Und Wahnsinn
Noisuf-X - Tinnitus
Aslan Faction - Every Decay
Tumor - Gehirnschrauber
Haus Arafna - Last Dream Of Jesus

En goth :

Jad Wio - You're Gonna Miss Me
Pink Turns Blue - Can't Be Love
Christian Death - Church Of No Return
Forthcoming Fire - Autumn Has Come
Jacquy Bitch - Berry Chien


As-tu, selon toi, une "petite touche personnelle", quelque chose qui fait qu’un participant à une soirée pourrait de suite savoir que tu es aux manettes ?

Ça n'est pas à moi de le dire. Qu'est-ce qu'il y a qui pourrait m'identifier ? Bon, il y a mon comportement totalement frénétique derrière les platines, mais ça n'est pas le critère idéal

J'ai par contre quelques "signatures" dans les chansons : en goth il y a le "Toxic Boy" de Jad Wio, une chanson malheureusement interdite de diffusion que je passe systématiquement (appelons ça ma petite croisade personnelle). Et en electro, il y a le "Bamby Fucker" de Insekt, une chanson complètement déjantée que j'ai découverte et qui a très vite été renommée "Dandy Fucker" auprès des enfoirés qui assistent fréquemment à mes mix, charmante petite attention !

Et enfin, j'aime bien passer de temps en temps des petits discours, prendre le public à parti, faire une coupure son et balancer le discours vindicatif de Müller Of Death, par exemple ("You are the problem !"). C'est sans doute une manière de lutter contre le caractère souvent un peu désincarné du DJing.


Question technique : quel matériel emploies-tu ? (logiciel, platine, etc…)


Généralement, ce sont les clubs qui mettent le matériel à ma disposition. Je m'assure juste que les platines soient compatibles avec les CDs gravés car je ne travaille que là-dessus (pas envie de perdre ou d'endommager mes originaux). Mais je ne suis vraiment pas difficile, il m'est arrivé plusieurs fois de mixer sur des lecteurs CDs portables !

Je peux aussi mixer sur PC parfois, mais je n'ai pas vraiment confiance. Quant aux software, je travaille avec Virtual DJ Pro d'Atomix, un programme vétuste mais fiable et agréable à utiliser dans des conditions réelles.


Que te reste-t-il à accomplir dans ton art ? as-tu une/des perspectives en vue ?

Je n'ai vraiment pas de destinations précises, en fait, je profite simplement du voyage. N'ayant pas besoin du DJing pour vivre, je peux me montrer sélectif, et ma "carrière" de DJ ne passe jamais avant mon intérêt et mon plaisir.

Mais ça n'est pas pour autant que je n'ai pas des rêves et des projets là-dedans. J'aimerais beaucoup remixer à l'étranger : Paris, par exemple, j'ai eu pas mal d'opportunités mais ça ne s'est jamais fait. Ou pourquoi pas refaire une date à Londres dans un autre club ? Mais le must, ça serait un truc plus exotique, comme le Japon par exemple. J'ai envie de découvrir les scènes goths de divers pays, et le DJing est encore le meilleur moyen pour ça.

Sinon, j'aimerais bien faire plus de versus. J'ai eu la chance d'en faire un avec VX69, c'était très sympa, ça m'a donné l'envie de reconduire l'expérience avec d'autres, avec des potes que je ne vois pas souvent ou des artistes que je respecte.

Enfin, je vais essayer de trouver le temps de créer mon site personnel, qui vraisemblablement s'appellera "Spiritual Camp" et présentera autant mes activités de DJ que mes digressions sur l'art, le dandysme, la philosophie et autres choses sans importance.


Un dernier mot à adresser aux lecteurs de cette interview ?

Ouais, y'a un truc qui me tient à coeur : lorsque vous découvrez un morceau qui vous plait grâce à un DJ, n'hésitez surtout pas à lui demander la référence, et n'ayez pas peur de "déranger" : je parle pour moi mais je sais que c'est valable aussi pour la grande majorité des DJs : On fait ça pour partager une passion, alors lorsqu'on nous montre qu'on y arrive, c'est la plus belle des récompenses !


http://www.myspace.com/lordnevermore





Avec votre serviteur :

Avatar de l’utilisateur
DARKSTAR SEVEN
Grand sorcier
 
Messages: 1609
Inscription: 04 Juin 2009, 10:36
Localisation: Ile de France

Messagepar DJ Dekadenz » 28 Jan 2010, 22:58

Sehr schön Waffenbruder !

Et je plussoie,ça fait plaisir quand on vient nous demander le nom de ce qui passe :)
DJ Dekadenz
 

Messagepar Lord N » 29 Jan 2010, 13:14

@ Dekadenz : C'est clair, dommage qu'il y ait des co****** dans la profession qui donnent l'impression de "oh, vil vermisseau, pourquoi viens-tu me déranger dans mes hauteurs célestes" ! :P

@ Darkstar Seven : héhéhé, alors comme ça, on reprend possession de son travail ? :wink: Merci pour l'interview !
I want to die with a grin, surrounded by beauty...

Avatar de l’utilisateur
Lord N
Modérateur
 
Messages: 3835
Inscription: 17 Nov 2008, 15:15
Localisation: Lausanne, Suisse

Messagepar DARKSTAR SEVEN » 29 Jan 2010, 19:29

@ DJLN : Ben tiens, c'est MON travail et je l'ai toujours dit.

De rien.
Avatar de l’utilisateur
DARKSTAR SEVEN
Grand sorcier
 
Messages: 1609
Inscription: 04 Juin 2009, 10:36
Localisation: Ile de France


Retourner vers Index du forum Retourner vers Interview d'artistes


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron