Le harcèlement à l'école

Le monde extérieur vu par vous, venez parler de l'actualité !

Le harcèlement à l'école

Messagepar AnarkiA » 04 Jan 2012, 14:55

Suite au suicide d'une jeune fille, Pauline 12ans, après harcèlement dans son collège, je vous pose la question,

Avez vous été harcelé à l'école ?

Avez vous une idée de la cause ?

Comment vous en êtes vous sorti ?

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

Si cela ne vous ai jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Malayka » 04 Jan 2012, 15:18

Je n'etait pas au courant de ca, c'est horrible d'arriver a ca ><

Ca n'as jamais été mon cas, j'ai toujours eu la chance d'etre bien entourée, dans des etablissement tres surveillés et mes parents on toujours étés tres vigilants a ce sujet.
Mais j'avais une camarade au college qui etait arrivée en 3eme, elle avais demandé a changer de college car elle se faisais tabasser la bas. Elle allais mieux ensuite mais a fait des crises de nerfs et de spasmophilie toute l'année, tout est rentré dans l'ordre a l'entrée au lycée. Je connais aussi une camarade dy lycée qui se faisais frapper au college, elle en garde, a ce qu'elle m'as dit, pas mal de souffrances morales mais aussi des problemes au dos, pas tres grave soit, mais genants et a vie ... Les deux dans le meme college.
Il faut que parents et amis soient vigilants je pense, et aussi que les etablissement soit bien surveillés et un minimum strict, car mine de rien beh ca y fait.
L'or ne brille ni ne tinte, il luit sous le soleil et hennit dans l'obscurité

L'important c'est de croire, pas de savoir. J.F.
L'orgueil.

http://www.seigneursdumetal.fr/ Image
Avatar de l’utilisateur
Malayka
Gothique diplômé
 
Messages: 2696
Inscription: 08 Mar 2010, 12:29
Localisation: Arles (13)

Messagepar Marquise Cyanide » 04 Jan 2012, 15:36

Bonjour,

J'ai justement entendu parler de ce suicide aujourd'hui et ça m'a rappelé de mauvais souvenirs.


Avez vous été harcelé à l'école ?

J'ai été harcelée à l'école, oui, on se moquait tout le temps de moi, on ne me laissait pas parler (ils foutaient le bordel exprès quand je parlais alors que j'avais déjà beaucoup de mal à m'exprimer en public), on me laissait sur le côté dans les travaux de groupe, j'étais toujours seule, on me donnait des surnoms rabaissants, on m'a jeté des fourmis, on a foutu en l'air l'un de mes pulls en gribouillant dessus, on m'a mis des petits mots dans le dos pour qu'on me crache dessus, etc...


Avez vous une idée de la cause ?

J'étais l'intello de la classe timide qui n'osait pas se défendre.


Comment vous en êtes vous sorti ?

Sûrement pas grâce à l'aide des psy! En général, on me faisait comprendre que c'était pas bien grave alors que je souffrais vraiment. J'ai laissé faire, j'ai souvent pleuré en rentrant de l'école, j'ai fait de la phobie scolaire, je ne dormais pas les dimanche soir avec la hantise du lundi matin. Ma mère est allée voir les profs au début, vu que ça durait depuis la primaire, mais elle en a eu marre, parce qu'ils ne faisaient rien de toute façon et que je devais apprendre à me défendre, car j'étais trop faible selon elle. J'ai eu un peu de soutien de mon père, mais sinon j'étais finalement toujours seule.


Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

De grosse séquelles. Je fais encore des cauchemars régulièrement alors que j'ai quitté le système scolaire depuis un an et demi, j'ai encore peur des gens, peur qu'ils me fassent du mal, j'ai beaucoup de mal à avoir confiance en moi et c'est un peu pour ça que je n'ai plus envie de faire d'études ou quoi que ce soit qui soit en lien avec la notion de scolarité.


J'ai aussi envie d'ajouter que ce ne sont pas seulement les élèves qui peuvent causer un mal-être. Les professeurs jouent un grand rôle là-dedans et ils ont grandement contribué à mon traumatisme. Ils m'ont tellement mise sous pression alors que je me mettais aussi beaucoup de pression déjà moi-même que je n'en dormais plus, je faisais des crises d'angoisse et mes cauchemars sont souvent sur ça, la peur de l'échec, de ne pas réussir, tout simplement parce qu'à la moindre baisse de résultat, ils pensaient que j'avais arrêté de travailler. Et c'est quelque chose qui a été insoutenable pour moi, le regard des profs déçus, c'est quelque chose que je n'arrivais pas à supporter. J'ai même eu une institutrice qui me terrifiait en primaire, à chaque fois que je voyais quelqu'un qui lui ressemblait, une voiture comme la sienne, j'étais terrifiée, elle était horrible avec moi, toujours à m'engueuler parce que je ne parlais pas assez fort.


Je vais quand même répondre à la question concernant mon enfant, et je dirais que bien sûr, j'y ferai attention. Je ne sais pas ce que je pourrais faire pour lui, malgré tout, mais je l'écouterai sans le juger, sans l'engueuler, et je pense que l'écoute et la compréhension sont déjà une chose très positive pour quelqu'un qui souffre, sinon on a tendance à se renfermer et c'est ce que j'ai fait. Mais je ne vois pas de solution miracle. Tenter de lui donner confiance en lui par des activités, peut-être. Je sais qu'aller voir les professeurs ne sert pas à grand chose, en général ça empire. Changer d'école ne sert à rien, puisque la personnalité de son enfant reste la même et les enfants sont partout cruels.

Bonne journée.
Avatar de l’utilisateur
Marquise Cyanide
Maître des mots
 
Messages: 401
Inscription: 28 Aoû 2011, 23:02
Localisation: 68

Messagepar Seraf » 04 Jan 2012, 15:47

Ahhhh le sujet...

Avez vous été harcelé à l'école ?

Oui et c'est faible. Maltraitée serait plus exacte . J'ai eu droit au racket, au vol, aux insultes, aux gribouillis vulgaires sur mes carnets, aux sales noms, toujours laissée seule pour les jeux de groupe ou au sport, laissée de coté pour les activité en binome, bonne poire, exploitée, qu'on copiait passqu'elle disait rien. Etc Etc. Ca a duré de la fin primaire a la fin lycée, un enfer sans nom, dont j'ai beaucoup souffert.
Les professeurs "fermaient les yeux", et les rares fois ou j'ai craqué ils me disaient qu'ils comprenaient pas pk je pleurais et que j'avais qu'a m'endurcir.
Mes parents n'ont jamais su. J'ai tjrs su jouer la comédie.


Avez vous une idée de la cause ?

J'ai sauté une classe et j'étais bonne en cours en plus d'être d'une famille très pauvre (donc mal habillée, etc). Easy.

Comment vous en êtes vous sorti ?

Difficilement et seule. Personne ne m'a jamais aidée. Juste qu'a la fac et mm fin lycée, les choses s'inversent, et les gens voient un peu au dela de la jalousie primaire et de la peur de la différence.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

Bin regardez ce que je suis aujourd'hui hein. Je suis incapable de donner ma confiance, je suis paranoiaque, je suis une goth, en en cadeau bonus asociale. Ceci dit, je pense quelque part que ma rage vient de la aussi. Ce coté revancharde qui veut montrer qu'elle y arrivera malgré tout et cette envie d'écraser mes ennemis. Je vous dis pas comme je jubile quand je recroise ses maltraiteurs qu'ont une vie de beauf, totalement minable, sans le sous et que moi j'ai réussi, je ressens une joie indescriptible. Recroiser ses abrutis qu'on repiqué 4 fois depuis, qui enchainent mcdo et intérim, sans couple stable, je vous le jure, ca me fait un bien fou.
Donc ouais, ca a fait de moi une sale pute paranoiaque.

Si mon mome ce faisait maltraiter, je ne sais pas ce que je ferais. J'ai l'impression comme Marquise qu'il n'y a pas trop de solutions, changer d'école ou parler aux profs ca ne sert a rien ou presque ...
Avatar de l’utilisateur
Seraf
Modérateur
 
Messages: 2771
Inscription: 26 Sep 2009, 16:02
Localisation: Blois

Messagepar Phoenix » 04 Jan 2012, 16:08

La petite Pauline habitait la ville à côté de chez moi...


Avez vous été harcelé à l'école ?


Assez oui. En maternelle j'étais seule, et je me faisais racketé par un garçon beaucoup plus vieux que moi...
En primaire, pas vraiment, rien de "grave" et de très marquant.
Au collège par contre... On va dire que, étant donné que je suis brune, j'avais une petite "moustache" qui me valait pas mal de moquerie. C'est un sujet très délicat à aborder avec moi depuis. Je passe par la case épilation depuis le lycée, car je l'ai vraiment mal vécu. Ensuite forcément, je me prenais pour une gothique, donc vu que je sortais du lot, on se moquait pas mal de moi. Le garçon que "j'aimais" en ce temps s'est même moqué de moi en plein milieu de la cour de récréation, ça ma fait très mal et depuis ce garçon est vraiment un ennemi pour moi (c'est le petit ami d'une amie en plus...)
Au lycée ça allait vraiment mieux, les seuls moqueries ont été lorsque je portais des Demonias. Sinon, je ne me laissais plus marcher sur les pieds donc ça allait mieux.

Avez vous une idée de la cause ?

Comme expliqué avant, le fait d'être seule, timide, et de se taire surtout.
Ensuite le fait d'avoir un style différent, et un défaut physique qui fait qu'on se moque de vous.

Comment vous en êtes vous sorti ?

En maternelle mon père a dû intervenir, et j'ai rencontré une fille (ma seule amie à ce moment) qui m'a pas mal aidé contre ce garçon qui me racketé.
Au collège, j'essayais de m'en foutre.. J'avais des amis avec un style différent aussi, donc on se comprenait. Quand à mon "défaut physique" j'ai pu y remédier par l'épilation.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

Oui ! Je ne l'oubli pas, surtout pour ce qui est de mon "ennemi" je me souviens de la scène comme si c'était hier alors que j'étais en 5ème ou 4ème.


Pour ce qui est de mes enfants, c'est assez difficile à savoir si l'enfant ne parle pas... Mais si ça arrivait, je ferais en sorte de l'aider comme je le peux; en intervenant, en le changeant d'école ... etc.
Avatar de l’utilisateur
Phoenix
Modérateur
 
Messages: 2667
Inscription: 28 Aoû 2010, 13:55

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar lithium » 04 Jan 2012, 18:49

-Avez vous été harcelé à l'école ?
j'ai eu des problèmes quand j'étais au primaire par rapport à mon poids mais il s'agissait plus de moqueries de temps à autres que de réel harcèlement et je me suis plus ou moins défendu/vengé moi-même par les bastons que j'ai pu faire. j'étais dans les premiers de classe tout le temps mais pas du genre à me laisser marcher sur les pieds.

je me suis assagie au collège mais je n'ai pas spécialement été embêter, j'ai aussi bien grandi donc ça se voyait moins. j'ai néanmoins réagis à la provocation une fois en 3ème et j'ai fini chez le directeur.

Comment vous en êtes vous sorti ?
je m'en suis sorti tout seul et pas de la meilleure manière en répondant aux provocations d'une manière forte.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?
les séquelles n'ont pas été pour cela.

Si cela ne vous ai jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?
je pense que j'y ferais attention étant adulte car j'ai pu voir des gamins au centre aéré en proie a cette difficulté et voulant faire maître d'école il est hors de question de laisser de telles choses se passer sous mes yeux.

après je dirais qu'une simple agression une fois peut être tout aussi douloureuse quand elle est faite par des inconnus, enfin c'est un autre sujet.
I had forgotten the power of Words, their strength, their grave.
Avatar de l’utilisateur
lithium
Grand sorcier
 
Messages: 1772
Inscription: 22 Mar 2008, 01:57

Messagepar Lana1990 » 04 Jan 2012, 19:40

[size=18]Paix à son âme que dieu la protège^^ :cry:
Avatar de l’utilisateur
Lana1990
Néophyte
 
Messages: 8
Inscription: 03 Jan 2012, 20:41

Messagepar Robine » 04 Jan 2012, 19:47

Avez vous été harcelé à l'école ?
Et bien oui, j'étais toujours toute seule que se soit a la récréation ou en sport, en travaux collectifs…ect; des gribouillis dans mes cahiers, mon agendas déchirer plusieurs fois; les profs qui me répétait que j'était une attardé mentale et qui m'ont envoyer chez le spy de l'école totalement inutile…
J'ai changer d'école a partir du CE2 car mes parents on bien vue que quelque chose ne tournai pas rond dans l'école en question(en ZEP je précise), je suis passer de public a privée catho…mais cela n'a pas changer grand chose, c'était toujours les mêmes pétasses qui m'insultais et m'humiliais en publique durant tous mon CM1 et CM2 auten dire que j'avais aucun amis quoi, l'exclut… la au lycée sa continue même si les choses on changées… je suis toujours seule en sport et travaux collectifs.

Avez vous une idée de la cause ?
En maternelle jusqu'au CE2: LA blanche, blonde au yeux bleu du quartier(cité HLM de banlieue parisienne) entourer d'enfants d'immigrées… ba forcement tout le monde savait qui j'étais et que contrairement à heu moi j'habitais une petite maison avec un beau jardins et eux des HLM tout pourris quoi…
Ensuite CM1 et collège: grosse, timide, en avance sur les autres (en culture général surtout,) la fille qui bosse plus que tout le monde, qui ne lui pas Closer, qui n'en n'a rien a foute de la télé réalité et des peoples… enfin bref l'hintello-moche en marge des autres quoi… puis être goth aussi sa attire pas mal d'enmerdes chez les cathos…
Aujourd'hui au lycée, même si cela c'est arrangé et que je réussi a plutôt bien m'entendre avec ceux de ma classe : l'hintello-goth, une des meilleurs élèves de la classe, qui prend des notes, qui bosse et qui rend toujours ces travaux a l'heure… en plus maintenent suite a mon amaigrissement assez rapide ils vont me croire anorexique alors :roll:

Comment vous en êtes vous sorti ?
J'ai pris sur moi, au collège j'avais et j'ai toujours une amie qui ma pas mal aidée car elle aussi subissait des moqueries… et la au lycée je me suis fais un super pote trop cool ^^, qui me soutien, lui aussi est exclu de sa classe pour les mêmes raison que moi sauf qu'il n'est absolument pas goth.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?
Oui je pense, je suis parfois froide, renfermé et je n'aime pas trop la foule aussi… mais je m'en suis plutôt bien sortie au final.

Si cela ne vous ai jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?
ho oui j'y ferais attention!! je ne voudrais pas que mes enfant subissent le même sort que moi à l'école!
Avatar de l’utilisateur
Robine
Bibligothécaire
 
Messages: 316
Inscription: 08 Oct 2011, 20:01
Localisation: NANTES

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Evens » 04 Jan 2012, 19:51

Avez vous été harcelé à l'école ?
Ça n'a pas duré longtemps.
4ème - 3ème - pause 1er année de BEP - Recommence en 2nd année BEP
La raison : 1 seule fille (comme elle avait redoublé, ma 1er année de BEP a été calme :lol:)
Crachat, injures, vol, chewing-gum dans les cheveux, jet de crayon etc...

Avez vous une idée de la cause ?
On faisait du basket ball ensemble
Et elle n'était pas aimée du tout de l'équipe.
Très violente, niveau médiocre etc.
Moi j'avais commencé avant elle, donc je connaissais depuis au moins 3 ans mes coéquipières.
Pendant les match, on évitait de lui aire trop de passe etc.
Mais sans être méchante avec elle.
Seulement quand elle est arrivée dans mon collège, elle m'a fait payé.
Un jour j'en ai eu marre et lors d'une partie de basket (car elle était toujours dans mon club), elle faisait tellement mal quand elle "bashait", que je lui ai fait pareil.
Elle est tombée, et comme elle était très costaud, en chutant elle s'est cassée les 2 bras !!!
On ne l'a plus vu pendant 3 mois au collège et plus jamais au basket.
Elle est revenu vers la fin 3ème et elle continuait à me brimer.

Comment vous en êtes vous sorti ?
Puis en BEP quand je l'ai retrouvé dans mon lycée, elle commençait à me faire chier pendant les pauses.
J'en ai eu marre, je suis allée face à elle et lui est dit "Si tu continues à me faire chier, moi et mes copines ont viendra te péter les 2 jambes, car les bras ne t’ont pas suffit"
Et ensuite.........PLUS aucuns soucis !

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?
Aucune séquelles.
J'avais juste peur quand j'allais au collège et que je l'a croisé.
Sinon, je savais que c'était une pauvre fille conne, qui trime dans sa vie maintenant.
Qui est moche, pas de mec, de boulot stable etc.
Donc vengeance est faite !

Si cela ne vous ai jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?
Moi je serais vigilante, car j'ai des amies qui était victime toute leur primaire etc...
Image
Evens
Grand sorcier
 
Messages: 1493
Inscription: 19 Mar 2009, 21:47

Messagepar Bloody J » 04 Jan 2012, 19:57

Avez vous été harcelé à l'école ?

Alors, en primaire pas vraiment au début, j'avais une petite bande d'amis avec qui nous nous fichions pas mal du physique etc, du moment qu'on jouait bien ensemble tout allait bien. Au début CM1 ils ont changé avec moi, allez savoir pourquoi, toujours est-il que j'étais toujours seule, qu'on rigolait de moi etc.
A mon arrivé en 6eme, je connaissais personne dans le collège, mes anciens amis n'était pas avec moi alors je me sentais bien seule. Cette première année fut vraiment horrible, j'étais en surpoid de 12 bon kg, je m'habillais pas comme les autres vu que j'étais presque tout le temps en noir etc, on se moquait tout le temps de moi. Une fois en plein milieu de la cour alors que j'étais tranquille assise avec un bouquin des filles sont venues autour de moi et on commencées à m'insulter, à me dire des horreurs, j'ai pris mon bouquin je me suis levée et elles m'ont bloqué le passage. Quand je passais dans les couloirs j'entendais des insultes, j'ai eu droit a plein de surnoms super sympa du genre : la baleine, la grosse, la moche, la truie, et des rires fusaient, notamment d'une bande de pouf ( celles dont je parlais plus haut ) qui se prenait pour le nombril du monde vu que mesdemoiselles faisaient toutes une taille 34, moi j'étais source de moqueries, en plus j'écoute ni rap, ni R'n'B et je regarde pas Secret Story, autant vous dire que pour tous, j'étais une alien. On ne se mettait jamais avec moi, fin plein de trucs du genre quoi. J'aimais pas aller en cours, c'était une vraie torture.
Et puis début 5ème, ma meilleure amie est venue et on c'est retrouvée dans la même classe, entre temps j'avais perdu près de 11 kg ( j'étais pas pour autant bien dans ma peau ) ça commençait à aller un peu mieux, elle était là, elle me soutenait. Puis j'ai commencé à parler à un garçon qui est rapidement devenu un très bon ami, mon meilleur ami en fait, depuis on forme un trio inséparable elle, lui et moi.
C'est vrai qu'en comparaison avec certains c'est presque rien, mais ça laisse des traces indélébiles tout de même car j'ai beaucoup souffert, les rares fois ou j'en ai parlé on m'a juste dit : oh c'est rien t'inquiètes pas. Je jouais la comédie devant ma famille et les profs fermaient les yeux.

Avez vous une idée de la cause ?

Oui, grosse, qui portait des lunettes ( source de moquerie aussi ), un peu intello avec un style bien à elle, ça fait son effet.

Comment vous en êtes vous sorti ?

Grace à mes deux meilleurs amis.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

Oui, aucune confiance en moi même car à cause des moqueries je détestais mon reflet, beaucoup de mal à aller vers les autres et à accorder ma confiance, de la timidité, je suis très renfermée, je peut parait froide si on ne me connait pas ( alors que ce n'est pas le cas mais a force d'avoir pris l'habitude de marcher tête baissée en ne faisant gaffe à personne...) et des troubles alimentaires.

Si cela ne vous ai jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?

Oui, j'y ferais vraiment attention.
The way the light and darkness mix under my skin has become a storm. You don’t see the lightning, but you hear the echoes.
Avatar de l’utilisateur
Bloody J
Grand sorcier
 
Messages: 1285
Inscription: 01 Juil 2011, 10:34

Messagepar Swoosh » 04 Jan 2012, 20:08

Avez vous été harcelé à l'école ?

Ouais. C'était surtout moral, les flopées d'insultes, certaines attrapaient ma trousse et la vidaient par terre, des réflexion rabaissantes sur mon physique (de la maternelle à la 5ème j'étais boulotte, de la 4ème à la 1ère j'étais maigre). Quand je croisais ces filles en groupe dans la rue, j'avais plus qu'à changer de trottoir rapidement et à m'éclipser dans une petite rue, sinon on me poussait, insultait ou me couvrait de neige quand c'était l'hiver.
C'était pas mieux avec certains mec, il y en a un d'ailleurs qui m'avait donné des coups de poings assez violents dans le dos à plusieurs reprises en 4ème, mais ça c'est surtout parce qu'il avait une putain de case en moins. J'avais écrit un mot à ma directrice qui n'a rien fait, alors je suis allée voir l'ami d'une amie (un 3ème assez baraqué) qui a menacé de replâtrer la façade du bahut avec sa tronche s'il n'arrêtait pas de me frapper. Depuis il m'évite.

Avez vous une idée de la cause ?

Physiquement j'étais pas forcément au goût de tout le monde, mentalement on me taxait de sorcière ou de dégénérée parce que j'avais des centres d’intérêts particuliers (j'aimais le foot, les insectes, le metal et les trucs glauques), j'étais la première de la classe (et chouchoute de pleins de profs), toujours de noir vêtue dès la 4ème et j'me taisais.

Comment vous en êtes vous sorti ?

Toute seule. Quand il n'y avait qu'une personne qui s'en prenait à moi, je répondais (verbalement) si elle n'avait pas l'air trop menaçante, le reste du temps je prenais sur moi.
Ca s'est arrêté au lycée, parce que je m'étais endurcie et que je ne me laissais plus du tout faire, quitte à passer pour une folle, je répondais à tout le monde. J'avais aussi un groupe de potes qui me donnait le courage de répondre, je savais que si ça allait trop loin, y'en aurait au moins eu un ou 2 pour me défendre.

Mes parents ne m'ont pas aidé, juste des "Non mais tu t'en fous, ils sont jaloux c'est tout", et les profs non plus.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

Ouais. Mon estime pour moi n'est plus qu'un petit tas de poussière, j'ai toujours pas confiance en moi-même et j'ai des cicatrices sur les bras qui ne partiront jamais.
The rain that falls for weeks
Painting pictures on the streets
Twisted stars beneath my feet
I cruise the crowd
Avatar de l’utilisateur
Swoosh
Gothique diplômé
 
Messages: 3084
Inscription: 13 Sep 2009, 22:20
Localisation: Dijon

Messagepar Emasik » 04 Jan 2012, 20:41

Avez vous été harcelé à l'école ?

Je ne sais pas si harcelé est le juste mot, mais j'étais le mouton noir que tout le monde pointaient du doigt, ça c'est sûr (toujours un peu maintenant, mais beaucoup moins).
Avez vous une idée de la cause ?

Très précise: je ne savait pas me défendre et j'écoutais pas de rap. Et oui, ça leurs suffit pour te prendre en grippe.

Comment vous en êtes vous sorti ?

A mon entrée au lycée j'ai dit stop, je ma suis pris en main, et j'ai fini par mettre des claques à un gars qui parlais un peu trop sur moi. Ensuite on m'insultais de loin, mais au moins les gens me laissaient plus tranquille et surtout ne me frappaient plus.
Cela vous a t'il laissé des séquelles ?


Oui, j'ai peur quand je voit des gens de mon âge que je ne connais pas, car je sais que ma génération est profondément mauvaise.


J'aimerais ajouter un mot: comment on peut laisser une gosse dans un tel désarroi quand on est parent ou prof? Personne n'a réagis, pourquoi?

Pour ce qui est de mes enfants, c'est assez difficile à savoir si l'enfant ne parle pas... Mais si ça arrivait, je ferais en sorte de l'aider comme je le peux; en intervenant, en le changeant d'école ... etc.


Quelqu'un qui va mal, et surtout un enfant, ça se repère du premier coup d’œil.
"Les rêves, ça se compare pas"

"Quand vous êtes parti, je me suis dit : Je vais me promener ? Je vais pas me promener ? Finalement j'ai décidé de me beurrer la gueule."
Avatar de l’utilisateur
Emasik
Dark Posteur
 
Messages: 841
Inscription: 18 Nov 2011, 23:29

Messagepar AnarkiA » 04 Jan 2012, 21:01

Je vois qu'on est une bonne majorité à avoir souffert de la même chose. Pourtant je n'ai jamais trouvé personne comme moi dans mes différents établissement !

Avez vous été harcelé à l'école ?

Comme le disais Seraf, maltraitée serait plus exact. J'ai tout eu pendant des années, moqueries sur mon physique, (j'avais un peu de poids en trop au collège, des boutons, un appareil nature, comme je m'appelle avec l’auto dérision que j'ai par contre conservée "une aberration de la nature"), mes affaires volées, détruite, cachées, tirage de cheveux en courts, rumeurs, mots violents...

Le plus loin ou s'est allé, une bande de fille m'ont retrouvée à la récréation, m'ont descendue ma jupe, déchiré mes collants et m'ont mise nue devant toute la récréation en me faisant des attouchements et en me donnant des coups. Ma mère a été voir l'instit hors d'elle, soit disant personne n'avait rien vu.
L'instit qui m'aimait beaucoup a ensuite été très protectrice avec moi, je n'avais aucune amie. Puis j'ai déménagé, j'ai trouvé des amies, jusqu'à la fin de la primaire ca allait, même si je n'étais jamais invitée nulle part, à aucune boum, aucun anniversaire.

Après au collège jusqu'en 3e, j'ai été humiliée et par les élèves et par les profs qui parfois étaient pire. Plusieurs fois j'ai quitté la classe parce qu'on me traitait de grosse, de pute, de satanique pendant des heures et ce que les profs trouvaient à dire "nan mais quelle gamine", j'ai encore envie de les frapper....

Avez vous une idée de la cause ?

Trop de barrières ouvertes on est tous responsables en partie...j'ai toujours aimé avoir des amis alors je m’ouvrais beaucoup et on s’engouffrait dans la brèche...Après un physique difficile, des parents bourgeois (donc très bien habillée en primaire), ensuite le look goth etc...J'avais aussi toutes les réponses en culture générale, j'étais bonne élève..au début...

Comment vous en êtes vous sorti ?

Avec de la violence, de la fuite, des fugues. Je ne m'en suis vraiment sortie qu'en 2nde ou j'ai retrouvé des esprits débiles mais sur d'autres domaines que celui de l'attaque gratuite. Mais j'ai moi même été le bourreau de certaines personnes, et je m'en veux horriblement, car a partir de la 5e, ma seule arme a été la violence, le cassage, et je l'appliquais à chacun m'adressait la parole. Ma meilleure amie était toujours adulée, c'était jamais elle, toujours moi, en théorie évidemment, je suis donc devenue jalouse et j'ai été jusqu'à me battre pour une trousse renversée ou un mot de travers. N'empêche après une claque ou deux, ça calme les esprits...Après j'étais une sacré casse couille en cours, mais généralement ça plait plus que ça ne dessert en terme de popularité.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

Un peu, je suis repentie de ma violence, un peu trop d'ailleurs, il m'arrive d'être vraiment trop gentille. On dirait pas comme ça mais je suis très gentille, calme, douce dan la vie. Parfois mon homme qui m'a connue à 13ans regrette cette violence. Je n'ai jamais réussi comme lui à être totalement misanthrope, j'aime trop l'humain, c'est encré en moi. La violence n'était qu'une réaction épidermique à cause d'un trop plein. Néanmoins la rumeur et la dévalorisation m'ont suivit toute ma vie, et encore aujourd'hui.

Pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?

Bien sur et avec moi ça ne passerait pas par quatre chemin. J'obligerai convocation des parents des petits cons, et si ca continue je changerai mon gosse d'école tout en allant frapper à la porte des coupables...Je me demande parfois d'ailleurs si mon gamin ne fera pas sa scolarité à la maison. J'ai tellement peur qu'avec des parents comme nous il soit la tête de turc que ça me travail...


Quelqu'un qui va mal, et surtout un enfant, ça se repère du premier coup d’œil


Oui il y a de multiples signaux. Pour les profs je pensent qu'ils veulent éviter les problèmes.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar Angelyo25 » 04 Jan 2012, 21:44

Personnelement je n'ai jamais harcelé ou maltraité pendant ma scolarité.

Mais ma nièce de 8ans connait ce problème et je la retrouve beaucoup dans vos différentes expériences: un peu ronde, intelligente, bien habillée mais pas d'ais en plus ma soeur s'est remarié mais avec un albanais alors elle a droit aux moqueries racistes:
"alors tu manges plus de cochon pourtant tu y ressemble"
"si tu es pas contente vas dans le pays de ton nouveau papa"
"tu parles mieux albanais que tu dessnes" ( par respect ma nièce a appris plusieurs mots en albanais )
etc......

J'ai voulu intervenir mais ma soeur ne le souhaite pas trop elle a un peu peur de représailles sur sa fille.

Quand je dis intervenir c'était dans le sens je vais ouvrir ma g.... avec les profs et les parents bien sur

Qu'en pensez vous??? dois je insister auprès de ma soeur???
Avatar de l’utilisateur
Angelyo25
Elève
 
Messages: 62
Inscription: 26 Déc 2011, 18:52
Localisation: La Neuveville ( Suisse )

Messagepar Stelena » 04 Jan 2012, 22:04

Avez vous été harcelé à l'école ?
Oui en effet, de la primaire au collège, je n'es eu que des Insultes sur mon physique, plus particulièrement mon poids (je suis obèse depuis toujours a cause d'un petit problème de santé), on m'as toujours rejetée, donc j'étais toujours seule en récrée, personne ne ce mettais a cotés de moi en classe... Et je me rappel qu'en CE1 pendant plusieurs mois, un mec a cotés de moi me faisais des attouchements (me mettais la mains dans la culottes) vue que j'étais gamine et que j'avais peur des représailles, je n'es jamais eu le courage de dire quoique ce soit a mes parents, professeur... Jusqu'au jours ou je l'es dit a ma mère, qui es partie tout dire a la prof et qui par la suite a convoqué le mec en question pour calmer le jeu... et elle ma déplacer de place en cours pour ne pas que sa se reproduise... ! De là, je n'es plus eu d'attouchement !

Avez vous une idée de la cause ?
Je ne sais pas vraiment, peut-être a cause de ma timidité et de mon renfermement sur moi même ! Et en grande partie a cause de mon physique et de mon poids

Comment vous en êtes vous sorti ?
En devenant violente, verbalement et dans les gestes, c'étais bagarre sur bagarre (et je n'en suis pas très fière)

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?
Oui, un manque de confiance en sois, ma timidité qui n'as fait que s'accentuée, je suis aussi très renfermer sur moi même


Si cela ne vous ai jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?

Oh que oui, c'est tellement désagréable tout ça que je ne laisserais qui conque faire du mal a mes enfants... !
"Le bonheur ne réside pas dans l'argent mais dans le coeur des gens" By me !
Avatar de l’utilisateur
Stelena
Mage noir
 
Messages: 2029
Inscription: 28 Déc 2011, 00:30
Localisation: Haute-Normandie

Messagepar AnarkiA » 04 Jan 2012, 22:21

Angelyo25 a écrit:Personnelement je n'ai jamais harcelé ou maltraité pendant ma scolarité.

Mais ma nièce de 8ans connait ce problème et je la retrouve beaucoup dans vos différentes expériences: un peu ronde, intelligente, bien habillée mais pas d'ais en plus ma soeur s'est remarié mais avec un albanais alors elle a droit aux moqueries racistes:
"alors tu manges plus de cochon pourtant tu y ressemble"
"si tu es pas contente vas dans le pays de ton nouveau papa"
"tu parles mieux albanais que tu dessnes" ( par respect ma nièce a appris plusieurs mots en albanais )
etc......

J'ai voulu intervenir mais ma soeur ne le souhaite pas trop elle a un peu peur de représailles sur sa fille.

Quand je dis intervenir c'était dans le sens je vais ouvrir ma g.... avec les profs et les parents bien sur

Qu'en pensez vous??? dois je insister auprès de ma soeur???


Peut être insister un peu si la petite montre des signes de malaise.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar gothicat69 » 04 Jan 2012, 22:56

Avez vous été harcelé à l'école ?
oui, çà a commencé à la primaire, car dans ma petite enfance, j'étais anorexique, et je ne savais pas me défendre : vols dans mon cartable, filles dominantes et jusqu'à l'adolescence, au cours d'une séance de sport collectif, une fille s'était tellement acharnée contre moi que j'étais en larmes, et depuis, je ne peux plus "saquer" les sports collectifs. Par contre, j'ai eu deux amies qui m'ont aidées.

Avez vous une idée de la cause ?
je viens d'un milieu aisé, j'étais rachitique à cause de mon anorexie, donc, toujours ce racisme contre le poids : toujours rentrer dans une norme, pourquoi je m'intéresse au mouvement gothique à votre avis ? :wink:

Comment vous en êtes vous sorti ?
j'ai suivi plusieurs psychothérapies, d'autant que j'ai eu des rapports difficiles avec ma mère, mais les plaies ne sont toujours pas cicatrisées.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?
je manque de confiance en moi, et je suis sur la défensive, si quelqu'un me parle aggressivement, je hausse le ton et je suis très sèche, et même cassante, et j'utilise mon humour macabre. Et j'utilise ma force de frappe : ma voix qui peut monter jusqu'à 110 décibels + le regard noir en lance-flammes (imaginez le tableau) :lol:

Si cela ne vous ai jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?
si je me rends compte qu'un enfant dans ma famille, est victime de harcèlement, je réagirai aussi sec, en allant voir les autorités concernées et en leur précisant que si rien n'est fait, je les menacerai de les poursuivre en justice pour non-assistance en personne en danger , non mais !!!

Je pense à tous ces pauvres gosses victimes de harcèlement et qui en meurent : quelle effroyable tristesse, l'homme est un loup pour l'homme.
La servilité est au dévouement ce que l'hypocrisie est à la vertu
gothicat69
Bibligothécaire
 
Messages: 261
Inscription: 16 Fév 2011, 01:00
Localisation: Lyon, cette ville mystérieuse avec ses traboules

Messagepar Billion Dollar Baby II » 05 Jan 2012, 00:12

Avez vous été harcelé à l'école ?

Non, c'est plutôt le contraire, mais jamais méchament en revanche, on avait pour coutume d'enmerder profs et élèves, et quand on tombait sur une forte tête, on se fesait un plaisir de la recruter et de lui transmettre notre savoir - Bethesda à rien inventé avec ses guildes, j'vais demander des droits d'auteurs :D -



Si cela ne vous ai jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?

Ma fille ainée à des troubles du language, quand elle est arrivée dans sa nouvelle école, elle a eu à en découdre avec quelques corniauds, mon sang n'a fait qu'un tour, et il a fallu mettre les choses au point vite fait bien fait. Maintenant, tout le monde se tient à carreau, et personne enmerde mes mômes. :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Billion Dollar Baby II
Sombre penseur
 
Messages: 183
Inscription: 26 Nov 2011, 11:28

Messagepar DARKSTAR SEVEN » 05 Jan 2012, 00:15

Oui, jusqu'au jour ou j'ai cogné.
Membre du cercle des emmerdeurs condescendants

La franchise, c'est l'excuse des gens mal élevés pour justifier leur grossièreté
Avatar de l’utilisateur
DARKSTAR SEVEN
Grand sorcier
 
Messages: 1609
Inscription: 04 Juin 2009, 10:36
Localisation: Ile de France

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar progpower » 05 Jan 2012, 00:15

Avez vous été harcelé à l'école ?
Plutôt maltraités aussi, ça a légèrement commencé en primaire mais ça allait encore, à cette époque j'avais plutôt le rôle du clown qui faisait rire tout le monde et j'avais de bons amis (dont un qui est encore aujourd'hui mon meilleur ami), même si j'étais déjà le dernier de la classe qui passait son temps la tête dans les nuages, les yeux fixés vers la fenêtre pendant les cours au lieu d'écouter le prof ... Ensuite j'ai dû me retrouver dans un collège où je ne connaissais personnes (afin d'intégrer une classe à horaires aménagés musique comme j'étais inscrits dans une école de musique), et comme je suis très timide (un peu moins maintenant heureusement) surtout avec les gens que je ne connais pas, j'ai eu beaucoup de mal à me faire des amis, du coup j'étais souvent seul dans mon coin, choisis en dernier dans les sports/travaux en groupes, je subissais tous les jours des moqueries, des surnoms à la con, je me faisais régulièrement agresser par une bande de crétins aussi ... et tout ça a continué au lycée aussi (sauf pour les agressions) .

Avez vous une idée de la cause ?
J'étais timide et me laissais faire .

Comment vous en êtes vous sorti ?
Il a fallu attendre ma deuxième année de terminale pour que ça s'arrange .

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?
Oui, un peu d'agoraphobie, beaucoup de manque de confiance en soi, je ne supporte plus la solitude et j'ai un énorme et constant besoin d'affection ...

Si cela ne vous ai jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?
Bien sûr
Avatar de l’utilisateur
progpower
Maître des mots
 
Messages: 410
Inscription: 26 Juil 2010, 03:31
Localisation: Arras (62)

Messagepar Emasik » 05 Jan 2012, 01:18

DARKSTAR SEVEN a écrit:Oui, jusqu'au jour ou j'ai cogné.


C'est triste, on constate que seul la violence résout les problèmes en fin de compte...
"Les rêves, ça se compare pas"

"Quand vous êtes parti, je me suis dit : Je vais me promener ? Je vais pas me promener ? Finalement j'ai décidé de me beurrer la gueule."
Avatar de l’utilisateur
Emasik
Dark Posteur
 
Messages: 841
Inscription: 18 Nov 2011, 23:29

Messagepar AnarkiA » 05 Jan 2012, 10:07

Emasik a écrit:
DARKSTAR SEVEN a écrit:Oui, jusqu'au jour ou j'ai cogné.


C'est triste, on constate que seul la violence résout les problèmes en fin de compte...


On est plusieurs à avoir réagi comme ça et par miracle tout s'est arrangé..."La violence ne résout rien", ou pas.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Messagepar DARKSTAR SEVEN » 05 Jan 2012, 10:22

Ben oui, on nous gave de bonnes pensées du style (justement) "la violence ne résout rien", "sans les autres, nous ne sommes rien", "il ne faut pas répondre aux provocations"... et bla bla bla. Je répond simplement : "ça dépend des circonstances."

Vous auriez du voir l'expression des gens autour de moi lorsque j'ai attrapé la tête d'un de ces êtres malfaisant pour la balancer contre le mur...

Des années plus tard, j'ai revu un de mes bons potes de l'époque qui m'a dit : "j'ai entendu ce qui se disait à ce moment là, tu as glacé le sang de tout le monde".
Membre du cercle des emmerdeurs condescendants

La franchise, c'est l'excuse des gens mal élevés pour justifier leur grossièreté
Avatar de l’utilisateur
DARKSTAR SEVEN
Grand sorcier
 
Messages: 1609
Inscription: 04 Juin 2009, 10:36
Localisation: Ile de France

Messagepar Swoosh » 05 Jan 2012, 17:15

Disons que tant que les harceleurs se sentent supérieurs ils estiment être dans leur bon droit, cela ne s'arrête pas avec le dialogue, c'est bien plus primaire, il faut leur montrer que l'on est pas plus faible qu'eux et bien souvent c'est par la violence et la peur engendrée que c'est le plus efficace.
The rain that falls for weeks
Painting pictures on the streets
Twisted stars beneath my feet
I cruise the crowd
Avatar de l’utilisateur
Swoosh
Gothique diplômé
 
Messages: 3084
Inscription: 13 Sep 2009, 22:20
Localisation: Dijon

Messagepar Phoenix » 05 Jan 2012, 17:31

Moi je dis, tous contre BDB ! On était des victimes, et elle c'était une méchante :twisted:

(humour hein :wink: )
Avatar de l’utilisateur
Phoenix
Modérateur
 
Messages: 2667
Inscription: 28 Aoû 2010, 13:55

Messagepar Iskis » 05 Jan 2012, 22:22

Avez vous été harcelé à l'école ?
Oui, ça a commencé en CP/CE1, à l'époque c'était assez enfantin, jusqu'au moment où j'ai changé d'école
Je suis arrivé en cours d'année dans une classe souder,ce qui m'a valu d'être vu comme 'l'intrus' ...je me souviendrais toujours le jour où TOUTES les personnes de la classe sans exceptions (même les filles..) ce sont mit autour de moi pour me donner des coups de pied, j'avais l'impression que ça ne finirai jamais, je vous épargne les moqueries habituelles et les super récrées que je passais.
J'imaginer enfin un échappatoir avec l'arrivé au collège, en pensant que la mentalité changeait, que j'allais rencontrer
d'autres personnes...pendant un petit moment il n'y a pas eu vraiment de soucis,j'avais des amis et même un meilleur ami pendant deux ans
Mais ça serait trop simple si même les gens qu'on appelle amis ne 's'amuse' pas de vous hein ?
Je ne vais pas revenir sur cette époque, mais rien que le fait de se faire humilier constamment par un "ami proche", ça blesse.


Avez vous une idée de la cause ?
Trop gentil, beaucoup trop gentil...je 'pardonnais' à chaque fois, rajouter à ça une très grande timidité, un sur-poids non négligable,
puis je me laissais faire quoi...certainement pour me faire accepter parmi les autres et dire bye bye à la solitude, je crois que je cherchais
tout simplement un peu d'intérêt et d'affection...


Comment vous en êtes vous sorti ?
Seul, avec le temps et la maturité, j'ai doucement fait un travail sur moi même, je suis passé par la case
'fort replis sur sois même', je pensais vraiment que c'était entièrement de ma faute, je me rabaissais seul dans mon coin ect...
Puis je me suis 'réfugier' dans les mmorpg, et contrairement à ce qu'on peut penser, ça m'a permis de me sociabiliser
assez pour pouvoir évoluer dans la vie. (Le contacte même virtuelle avec des gens plus âgé m'a en quelque sorte permit de
le recrée réelement)
J'ai aussi pris beaucoup de recule sur tout ça, et ça a fini par moins me touché.
C'est un peu toutes ces choses à la fois qui m'ont conduit à de grandes réflexions et à prendre un peu plus confiance en moi.
ça c'est fait doucement,en quelques années, mais ça c'est fait.


Cela vous a t'il laissé des séquelles ?
Oui, je suis devenu un peu plus agressif, sans non plus taper sur tout ce qui bouge, loin de là !
J'ai toujours du mal à aller vers les gens, je ne montre pas facilement mes émotions et sentiments devant les gens.
Par contre ça m'a aussi fait grandir, ça m'a endurcit et ça m'a permis de faire un travail sur moi.
Je ne suis plus la même personne qu'auparavant et aujourd'hui je suis fière d'en être arrivé là.


Si cela ne vous est jamais arrivé, pensez vous y faire attention si votre enfant devait s'en plaindre ?
C'est certain.
"Le monde appartient à ceux qui rêvent trop"
Avatar de l’utilisateur
Iskis
Apprenti romantique
 
Messages: 125
Inscription: 16 Déc 2011, 19:31

Messagepar Emasik » 06 Jan 2012, 14:58

J'ai l'impression de me retrouver dans ce que tu dis! Sauf que je n'avait pas trop de problèmes en primaire, juste des genres de "bandes rivales" à l'américaine version gamin :roll:

Mon meilleur ami m'as aussi fait souffrir, et il a monté les autres contre moi, j'étais déjà pas apprécié au départ alors vu qu'il en a rajouté... Il était fort d'un charisme que je n'avait pas, un manipulateur né en somme (ça a marché, j'ai eu la réaction qu'il voulait que j'ai...). Heureusement les gens commencent à s’apercevoir que le méchant de l'histoire c'était lui, j'aurais préféré que la prise de conscience soit moins tardive, on se voit une fois tous les 36 mois maintenant :lol:
"Les rêves, ça se compare pas"

"Quand vous êtes parti, je me suis dit : Je vais me promener ? Je vais pas me promener ? Finalement j'ai décidé de me beurrer la gueule."
Avatar de l’utilisateur
Emasik
Dark Posteur
 
Messages: 841
Inscription: 18 Nov 2011, 23:29

Messagepar Nozomi5311 » 07 Jan 2012, 07:22

Pas à l'école mais maintenant
Nozomi5311
Bibligothécaire
 
Messages: 297
Inscription: 23 Juil 2011, 00:17

Messagepar LittleGoth » 08 Jan 2012, 23:16

Avez vous été harcelé à l'école ?

Non, pas harcelée.
Menacée de mort, traitée de tous les noms possibles, tapée. Tout ça par les 3ème, quand j'étais en 6ème.

Avez vous une idée de la cause ?
Oui. Je suis une "intello".
Je suis blanche et chrétienne.
Mais c'est surtout à cause de ma taille :
1m12 en 6ème, 1m25 en 5ème.
Les 3èmes savaient que j'étais très vulnérable et incapable de me défendre.

Non, je n'ai aucune séquelle de ces deux premières années de collège.
J'en garde juste un mauvais souvenir, rien de plus.
Je metterai une bannière plus tard, je suis actuellement sur ma DSi
LittleGoth
Néophyte
 
Messages: 25
Inscription: 27 Déc 2011, 19:43

Messagepar Kalakal » 06 Mar 2012, 18:41

Avez vous été harcelé à l'école ?

Oui. Ça a duré jusqu'en 5e. Les enfants me frappaient et me bousculaient, sans compter les surnoms débiles. À 11ans ont m'a même enfermé dans un casier pendant 20min avant qu'une surveillante m'ouvre.

Avez vous une idée de la cause ?

La cause ? Eh bien j'ai toujours été un peu étrange, dans la lune (en ce2 mon prof a cru que j'étais autiste...). Les parents ne voulaient pas que leurs enfants jouent avec moi, et ça n'a pas vraiment aidé.

Comment vous en êtes vous sorti ?

J'ai changé de collège. Les gens y étaient un poil plus accueuillants, et je me suis integré. Aujourd'hui, je ne peux pas dire que tout le monde soit très gentil avec moi, mais il y en a pas mal qui ignorent mon côté autiste bizarre et qui viennent discuter ^^

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

Oui, mais pas physiques...
Le travail est une belle chose. Ne sois pas égoïste, laisse-le à tes copains.
Avatar de l’utilisateur
Kalakal
Grand sorcier
 
Messages: 1402
Inscription: 04 Mar 2012, 11:04

Messagepar Kenkai » 06 Mar 2012, 19:18

Avez vous été harcelé à l'école ?

Oui. Jusqu'au lycée en France

Avez vous une idée de la cause ?

Ma ( très ) petite taille de l'époque. Croissance extrêmement tardive. Et qui plus est, trop gentil aussi ( même encore maintenant je dirai )

Comment vous en êtes vous sorti ?

L'armée ma forgée l'esprit et le corps. L'avantage des Marines étant qu'ils se basent d'abord sur le mental avant le physique. qui plus est, ça m'a permit de prendre 14cm en 6 mois.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

Non
Avatar de l’utilisateur
Kenkai
Sombre penseur
 
Messages: 179
Inscription: 05 Mar 2012, 19:26
Localisation: Montpellier

Messagepar Bertrand » 06 Mar 2012, 23:28

Avez vous été harcelé à l'école ?
Oui. Du début du collège jusqu'à la fin de la terminale. J'ai été insulté, ignoré, mis de côté, manipulé, pris de haut, et frappé.

Avez vous une idée de la cause ?
Mmh, étant naïf avec un grand manque de confiance en moi, maigrichon, écoutant du métal, look à lunettes, certains me voyaient être un intello, il n'en fallait pas plus. Avec ça, je n'étais pas sportif (je ne le suis toujours pas d'ailleurs), ce qui fut créateur de tensions durant les séances de sport collectif où je ne comprenais pas les règles du jeu (le nombre de fois où je me suis fait engueuler car je ne savais pas ce qu'était une touche). Un autre problème fut que je n'arrivais pas à m'intégrer dans un premier temps, et j'ai ensuite refusé de le faire, préférant rejeter les autres.

Comment vous en êtes vous sorti ?
En cette époque, je m'étais réfugié dans différents domaines : lecture, séries (Daria), jeux vidéos (FF7 & FF8). C'était l'époque où je passais le plus de temps possible dans ma chambre: le seul lieu loin de toute cette merde. Bon, j'avais quand même quelques (rares) potes, mais on vivait les mêmes choses.
Après la terminale, je change d'orientation, de bahut, et je découvre des gens sympas, ouverts, et ne cherchant pas à me faire les pires saloperies qui soient. Ca m'a surpris, j'ai eu des accès de paranoïa, me disant que ce n'est pas possible. Finalement, je n'en aurai pas assez bien profité.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?
Oui.
- Je n'aime pas spécialement sortir & voir des gens. J'expérimente de temps en temps, et même si j'en retire du positif (quelques gens sympas), ça se finit souvent de façon catastrophique.
- Je ne comprends pas ce que je fais sur le globe-monde.
- J'ai l'impression que mon cerveau n'est pas câblé normalement.
- Dans beaucoup de situations, je ne sais pas du tout comment je dois réagir, et dans certaines je ne sais même pas ce que je suis censé ressentir.
- Un "tic" que j'ai conservé: si une personne tout près de moi fait un geste légèrement brusque ou rapide, je me recule fissa et rapproche mes bras, comme pour me préparer à parer.


Je tenais juste à ajouter que mes parents avaient compris ce qui se passaient, ont voulu m'aider, mais à chaque fois je n'ai fait que me braquer davantage. Et comprendre ensuite qu'on a été en partie une source de soucis pour eux n'a pas été des plus agréables à digérer.
Recherche emploi de Patricien à Ankh-Morpork.
Avatar de l’utilisateur
Bertrand
Grand sorcier
 
Messages: 1542
Inscription: 22 Mar 2009, 23:05
Localisation: Marchant sur la rivière de l'Ankh

Messagepar Xibir » 07 Mar 2012, 20:17

Avez vous été harcelé à l'école ?

Oui , pendent mes études supérieure ( secondaire ) et j'en garde un mauvais souvenir

Avez vous une idée de la cause ?


Etant l'ami des metalleux du bahut et forte tête ( je me laissai pas marcher sur les pieds ) çela à dut jouer en ma défaveur .

çela à commençé par une personne ensuite tout le lycée s'est retourné contre moi grâce au mimétisme , pour eux c'était marrant de voir quelqun craquer à coup d'insultes .

Pour tout dire : j'avais des envies de suicide tellement j'en avait marre !


Comment vous en êtes vous sorti ?

C'est la musique , c'est graçe à elle que je me suis accroché à la vie pendent cette période troublée .

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

Pas tellement , j'essaye de ne pas penser à ça et aller de l'avant mais je maudit ceux qui ont joué avec mes nerfs pendent le passé .
"La critique est facile, mais l'art est difficile"



Image
Avatar de l’utilisateur
Xibir
Communautaire confirmé
 
Messages: 770
Inscription: 14 Nov 2010, 19:03
Localisation: Belgique/Hainaut

Messagepar Arken » 25 Mar 2012, 10:36

Avez vous été harcelé à l'école ?
Je ne sait pas si l'on peut appeler ça du "harcèlement" à proprement parler. En revanche, j'étais effectivement un paria durant tout le collège. En fait, je dirait que le poids le plus dur à porter était plutôt la solitude étendue sur le long terme, ainsi que la méchanceté de mes "camarades" de classe (l'indifférence étant la meilleure chose qui je pouvais attendre d'eux). Alors je dois dire qu'à la fin, mon unique souhait était de devenir invisible...

Avez vous une idée de la cause ?
Je pense que mon mutisme (dû au comportement de certaines personnes), ma naïveté, ainsi que mes bons résultats scolaires (je me faisait souvent traiter de fayot), ont dû jouer un rôle important dans le comportement de ce petit noyau dur de brutes. Je dois aussi reconnaître la difficulté que j'éprouvais à me défendre; je me taisait et poursuivait mon chemin sans rien dire, ayant trop peur de paraître ridicule en répondant.

Comment vous en êtes vous sorti ?
En grande partie grâce à l'arrivée du lycée; les gens commencaient à prendre un peu de maturité. Et aussi grâce à un ami.

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?
Absolument. J'appréhende fortement les contact avec les gens. Et à cause de cettes méfiance, j'ai le plus grand mal à me faire de véritables amis (c'est plus difficile lorsque l'on a été utilisé comme bouche-trou). Aujourd'hui, j'essaie pourtant de m'ouvrir, d'avoir l'air plus sociable, et de faire cesser les remarques du genre "mais pourquoi tu ne t'interesse à personne?".
“Que celui qui combat les monstres prenne garde dans sa guerre à ne pas devenir un monstre lui-même. A force de plonger longtemps votre regard dans l’abîme, c'est l’abîme qui entre en vous.”
- Friedrich Nietzsche

Blog d'art - Blog des trouvailles - Blog fourre-tout - FB

Image
Avatar de l’utilisateur
Arken
Grand sorcier
 
Messages: 1567
Inscription: 13 Mar 2012, 19:44
Localisation: Dans l'entre deux mondes

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar yannd01 » 27 Nov 2012, 20:55

bonjour a toutes et a tous


je vais témoigner de l'harcelement intensif que j'ai subit durant 7 années, du collège aux lycée et encore un tout petit peu aujourd'hui alors que je suis en BTS ...

tout a commencé en 6eme ou ma mère ma forcer a aller dans un collège privé alors qu'il y avait un public a 5 km de chez moi sous prétexte qu'il y avait d'la racaille la bas, bref si j'avais été a se college public j'aurai été avec mes potes de primaires, tout ceux de mon village, alors que la je connaissais personne, j'ai du tout refaire, mais j'ai été rejeté quasiment tout de suite ...

on ma insulté, balancé des surnoms, tailler, rejeté ... sa c'était au collège sa restait que morale et c'était pas intensif


bref, c'est au lycée que sa a commencé, j'suis rester dans le même établissement car j'ai pas été pris dans un autre lycée.

pendant ces trois années de bac pro Systeme Electronique Numérique j'ai été harceler, et la y a eu de l'harcèlement physique qui c'est ajouter, on ma foutu dans une poubelle, insulté de balai de chiotte parce que j'avais les cheveux long, balayer la figure avec un balai, on ma balancer des papiers, des stylos, c'est même a aller craché dans mon sac, prendre des truc dedans, foutre mon sac dans la poubelle, voler mes affaires, m'enfermer dans les toilettes, en bloquant ma porte avec une autre porte, mon écharpe il me l'on pris de mon sac et on passer la serpillaire avec (génial en hiver par -10), j'ai été rejeter, ils on balancer des rumeurs, influencé les autres, jusqu'aux rejet COMPLET, et les INFLUENCER influençait les nouveaux, qui eux aussi m'harcelaient...

aujourd'hui j'suis désociabilisé complet, j'parle presque plus, j'suis devenu agressif, j'ai plus confiance en moi, j'ai des difficulté a parler au gens, j'ose plus par peur d'avoir des problèmes ou me faire rejeter.

j'ai quelque amies proche, mais voila quoi j'ai bien l'impression que certaine me font marché. Mais d'autres sont proches et je m'entend très bien avec elle, mais voila elle habite pas franchement près de chez moi.

mais par contre, j'ai pas du tout de mal a parler avec les adultes, d'ailleurs je me suis tournée vers les gens de plus de 20 ans, mais souvent je me fais des copines mais elle habite loin.

un proverbe inventé par un pote " les filles les plus gentilles sont celles qui habitent loin de chez toi " c'est vrai mais sa reste encore a prouvé.

bref, voila mon petit témoignage la deçus
yannd01
Nouvel arrivant
 
Messages: 4
Inscription: 27 Nov 2012, 20:37

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Pierstoval » 27 Nov 2012, 21:16

Ici, il est obligatoire de se présenter dans la section adéquate : viewforum.php?f=3
Merci de le faire.
Qui plus est, fais attention à ton orthographe, je te prie.
Image
Avatar de l’utilisateur
Pierstoval
Administrateur
 
Messages: 3901
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix-en-Provence

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar NewLife » 14 Déc 2012, 20:55

Avez vous été harcelé à l'école ?

Oui, quelqun qui parle peu et a du surpoid est vite pris pour cible , mais je me laissais pas faire , à la moindre remarque déplaçée , je repondais par la provocation , en classe c'était par exemple " pousses toi gros ¤¤¤¤¤ , je vois rien au tableau " sachant qu'elles pouvaient voire , je leurs répondais par un doigt d'honneur .

Comme retour de flamme , les hacèleuses faisaient circuler des moqueries sur mon physique par mimétisme jusqu'à plus ou moins 1/4 du lycée se moquaient de moi , jusqu'au jour oû j'en ai attrapé un pour le mettre a tabac car j'avais craqué .

Depuis j'avais suivi un régime à base fibres et de long mois en salle de sport pour perdre 15 Kg .

Avez vous une idée de la cause ?

C'est dit !

Comment vous en êtes vous sorti ?

C'est graçe au soutien de ma famille et des proches .

Cela vous a t'il laissé des séquelles ?

non !
NewLife
 

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Setsu » 17 Jan 2013, 16:18

Je ne sais pas si on peut parler d'harcèlement dans mon cas mais j'ai passé les trois dernières années (mes années lycée donc) dans une ambiance assez pesante, une atmosphère qui empestait l'hypocrisie. La majorité des gens de ma classe (j'ai gardé les mêmes élèves pendant ces trois longues années) parlaient sans cesse derrière le dos des autres et se prétendaient être les meilleurs amis du monde ensuite. Je pense qu'une classe est incapable d'exister sans une tête de turque (ce qui est bien malheureux) et il a fallu que ce soit moi. Je n'étais pas comme eux dans le sens où je n'adhérais pas à leur petit jeu et à leur monde, leur façon d'agir, je ne me mélangeais pas. J'ai toujours préféré être seule dans mon coin plutôt que cautionner ce genre d'absurdité et mon style vestimentaire des deux dernières années n'a rien arrangé. Il fallait sans cesse qu'on me pointe du doigt, qu'on se moque de mon "déguisement", qu'on me fasse passer pour la fille de Satan ou pour la réplique de Voldemort (ils avaient au moins le privilège d'être un tant soit peu originaux). Tout ça bien sûr se faisait très discrètement mais il n'est pas difficile de savoir qui en étaient les auteurs. J'ai toujours perçu ma classe comme un troupeau de moutons, dirigés par deux ou trois bergers. Rien qu'à l'idée de me lever le matin pour voir "leurs gueules" m'a toujours donnée envie d'aller me recoucher et me procurait d'affreuses remontées gastriques. Ils ne se rendaient même pas compte que les gens qui méritaient d'être montrés du doigt étaient bien eux. Ils étaient absolument pathétiques, aucun n'était mieux qu'un autre. Ils étaient incapables de se forger une opinion propre, ils faisaient sans cesse appel à leurs bons vieux maitres. C'est sans doute étrange mais on peut dire que mon être les fascinait sinon, pourquoi m'auraient-ils accordé autant d'attention ? Leur vie devait être bien monotone alors quelque part, je comprends qu'ils aient eu besoin d'occuper leurs journées. J'ai préféré joué les cartes du silence et de l'ignorance non pas parce qu'ils me terrifiaient (j'aurais du mal à avoir peur devant des enfants) mais parce que je ne me voyais pas gâcher ma salive pour des êtres aussi insignifiants et puérils. J'ai encore un soupçon de rancoeur d'avoir rencontré ce genre d'être humain mais je suis avant tout fière de ne pas faire partie de la même catégorie.
Avatar de l’utilisateur
Setsu
Bibligothécaire
 
Messages: 367
Inscription: 09 Jan 2013, 19:27

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar AnarkiA » 17 Jan 2013, 17:25

J'avais fais un article géant et plein de références sur le harcèlement scolaire, dont j'ai été victime ainsi que Pierstoval, j'y racontais mon agression mais aussi le fait que les enfants harcelés développent une misanthropie qui attire le harcèlement, référence de psychiatre etc...Mon article a été viré et j'ai tout perdu, c'est ce genre de truc qui me donne envie de balancer le pc à travers la pièce.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Arken » 17 Jan 2013, 18:18

Laisse moi deviner Setsu... lycée privé catho? Avec un tel profil d'individus, ça y ressemble fort.
“Que celui qui combat les monstres prenne garde dans sa guerre à ne pas devenir un monstre lui-même. A force de plonger longtemps votre regard dans l’abîme, c'est l’abîme qui entre en vous.”
- Friedrich Nietzsche

Blog d'art - Blog des trouvailles - Blog fourre-tout - FB

Image
Avatar de l’utilisateur
Arken
Grand sorcier
 
Messages: 1567
Inscription: 13 Mar 2012, 19:44
Localisation: Dans l'entre deux mondes

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Kyrianae » 17 Jan 2013, 18:20

J'ai été la tête de turc pendant plusieurs années, du primaire au collège grosso modo, en majeure partie car j'étais une tête d'ampoule (avec le physique bien moche qui va avec). Ca s'est arrêté en seconde, après avoir rencontré lors d'un voyage en Angleterre LA personne qui m'a fait voir le monde autrement. Une grungette avec un putain de sale caractère. Mon retour en France a été assez chaotique. Ne supportant plus mon image, la vie que j'avais, j'ai dis stop et j'ai changé radicalement de style, de comportement. J'ai enfin osé accepter ma différence pour l'exprimer. Et mon monde de bisounours a explosé. Plus confiante, plus ouverte aux autres, je me suis fait des potes, connu mes premières amours, fait mes premières conneries, tout ça en fond de metal/goth. Mes années de lycée restent un excellent souvenir, celui de ma "transformation" et donc ma délivrance. J'ai néanmoins gardé certaines séquelles, essentiellement le manque de confiance en moi et la mauvaise estime de moi-même (que je dois aussi à mes parents entre autres...). Je pense qu'on n'oublie jamais vraiment les années de calvaire et ce qui en ressort est une méfiance extrême envers les autres, pouvant mener chez certains à la misanthropie.

J'espère que mes enfants n'auront jamais à souffrir de harcèlement et j'espère surtout arriver à adopter le bon comportement si c'est le cas. Mon beau-fils (le plus âgé) semble en souffrir depuis qu'il est entré au collège (privé catho ahem *etouffement*) mais je ne sais pas du tout comment l'aider étant donné que je ne suis pas sa mère et que je ne peux pas prendre de décision à la place de ses parents. A part être une oreille attentive et une épaule sur laquelle il peut s'appuyer, je ne vois pas trop :/
Une levrette sans fessée, c'est comme une raclette sans fromage
Avatar de l’utilisateur
Kyrianae
Grand sorcier
 
Messages: 1321
Inscription: 30 Oct 2012, 12:27
Localisation: Aveyron

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Nomen Est Omen » 17 Jan 2013, 19:43

Arkenziel a écrit:Laisse moi deviner Setsu... lycée privé catho? Avec un tel profil d'individus, ça y ressemble fort.


Préjugés quand tu nous tiens :roll:

J'ai fait de nombreux établissements autant publics que privé/catho. Pour ce qui est être la tête de turc, j'ai eu maintes fois l'occasion en raison de mon épilepsie et chouchou des profs/instit's qui avait une grande attention envers moi (un peu normal quand un élève peut faire une crise à tout moment sans crier gare). Bizarrement, les seuls endroits où j'ai eu des problèmes avec les autres élèves c'était dans le public ...
Le nom est un présage ...

Carpe Noctem : car la nuit tous les chats sont gris ...
Avatar de l’utilisateur
Nomen Est Omen
Maître des mots
 
Messages: 469
Inscription: 27 Oct 2012, 20:13
Localisation: Oloron-Ste-Marie / Pau

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Arken » 17 Jan 2013, 20:11

Préjugés.... non. 9 ans d'expériences plutôt.
“Que celui qui combat les monstres prenne garde dans sa guerre à ne pas devenir un monstre lui-même. A force de plonger longtemps votre regard dans l’abîme, c'est l’abîme qui entre en vous.”
- Friedrich Nietzsche

Blog d'art - Blog des trouvailles - Blog fourre-tout - FB

Image
Avatar de l’utilisateur
Arken
Grand sorcier
 
Messages: 1567
Inscription: 13 Mar 2012, 19:44
Localisation: Dans l'entre deux mondes

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Kyrianae » 17 Jan 2013, 20:26

Je crois que le harcèlement scolaire est partout, que ce soit dans le public ou le privé. Par contre, faut pas me sortir comme excuse à deux balles "moi je préfère mettre mon enfant dans le privé pour qu'il soit mieux encadré" Mais bien sûr ! A part payer, je ne vois pas où est la différence. Ah si, les harceleurs sont juste plus friqués...
Une levrette sans fessée, c'est comme une raclette sans fromage
Avatar de l’utilisateur
Kyrianae
Grand sorcier
 
Messages: 1321
Inscription: 30 Oct 2012, 12:27
Localisation: Aveyron

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Nomen Est Omen » 17 Jan 2013, 20:50

9 ans çà fait pas mal en effet, ce qui serait bien plus parlant serait le nombre d'établissements fréquentés durant ces années. Car si tu restes tout le temps dans le même, tout comme les agitateurs, çà fausse la donne.

J'ai fait plus de dix établissements de la maternelle au lycée pro (calcule donc le temps en moyenne dans les bahuts). Beaucoup plus représentatif pour les stat's ; d'où mon commentaire ^^

Ce qui m'a poussé à réagir c'est ton association privée/catho avec profils d'élèves qui justifierait les brimades ...

Sinon je suis malheureusement bien d'accord avec Kyrianae, on trouve çà partout ... (même si je suis nettement moins d'accord sur son opinion entre les différences public catho, mais là n'est pas le débat finalement :wink: )
Dernière édition par Nomen Est Omen le 17 Jan 2013, 21:07, édité 1 fois.
Le nom est un présage ...

Carpe Noctem : car la nuit tous les chats sont gris ...
Avatar de l’utilisateur
Nomen Est Omen
Maître des mots
 
Messages: 469
Inscription: 27 Oct 2012, 20:13
Localisation: Oloron-Ste-Marie / Pau

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar AnarkiA » 17 Jan 2013, 20:54

J'ai fais le privé et le public, le catho et le pas catho et c'était partout pareil pour moi, des établissement j'en ai fais 7 en 10ans de scolarité. Plus on s'enlise dans le harcèlement, plus on le vit mal, plus on se fait harceler.
Avatar de l’utilisateur
AnarkiA
Administrateur
 
Messages: 16559
Inscription: 20 Mar 2008, 14:50
Localisation: Aix En Provence

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Arken » 17 Jan 2013, 21:10

Nomen: oui, 9 ans dans le même (et deux trimestres dans un autre établissement privé avant ça, pas beaucoup mieux hem). Effectivement, ça ne doit pas aider à être super objectif... :?

Plus on s'enlise dans le harcèlement, plus on le vit mal, plus on se fait harceler.

+1, d'où la nécessité de changer radicalement de milieu afin de s'en sortir, je pense.
“Que celui qui combat les monstres prenne garde dans sa guerre à ne pas devenir un monstre lui-même. A force de plonger longtemps votre regard dans l’abîme, c'est l’abîme qui entre en vous.”
- Friedrich Nietzsche

Blog d'art - Blog des trouvailles - Blog fourre-tout - FB

Image
Avatar de l’utilisateur
Arken
Grand sorcier
 
Messages: 1567
Inscription: 13 Mar 2012, 19:44
Localisation: Dans l'entre deux mondes

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Setsu » 17 Jan 2013, 21:23

Arkenziel a écrit:Laisse moi deviner Setsu... lycée privé catho? Avec un tel profil d'individus, ça y ressemble fort.


Absolument pas Arkenziel, c'était un lycée public (j'ai fait toute ma scolarité dans le public, c'est encore le cas actuellement) qui avait une meilleure réputation par rapport aux autres (je vis dans un département assez "chaud"). Ca, c'est ce que dise les gens qui y ont passé quelques heures, c'est tout. Faut y avoir vécu pour savoir que l'image parfaite qu'on en donne est un pur mensonge.
Avatar de l’utilisateur
Setsu
Bibligothécaire
 
Messages: 367
Inscription: 09 Jan 2013, 19:27

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Nomen Est Omen » 17 Jan 2013, 21:31

Arkenziel a écrit:
Plus on s'enlise dans le harcèlement, plus on le vit mal, plus on se fait harceler.

+1, d'où la nécessité de changer radicalement de milieu afin de s'en sortir, je pense.


Oui, c'est à chaque fois que je changeais de milieu que les choses s'amélioraient.
Le nom est un présage ...

Carpe Noctem : car la nuit tous les chats sont gris ...
Avatar de l’utilisateur
Nomen Est Omen
Maître des mots
 
Messages: 469
Inscription: 27 Oct 2012, 20:13
Localisation: Oloron-Ste-Marie / Pau

Re: Le harcèlement à l'école

Messagepar Arken » 17 Jan 2013, 21:45

Setsu a écrit:Absolument pas Arkenziel, c'était un lycée public (j'ai fait toute ma scolarité dans le public, c'est encore le cas actuellement) qui avait une meilleure réputation par rapport aux autres (je vis dans un département assez "chaud"). Ca, c'est ce que dise les gens qui y ont passé quelques heures, c'est tout. Faut y avoir vécu pour savoir que l'image parfaite qu'on en donne est un pur mensonge.

Ah ok. Ce genre d'individus est donc assez répandu, c'est d'un triste (enfin, j'aurais dû m'en douter quand même).
“Que celui qui combat les monstres prenne garde dans sa guerre à ne pas devenir un monstre lui-même. A force de plonger longtemps votre regard dans l’abîme, c'est l’abîme qui entre en vous.”
- Friedrich Nietzsche

Blog d'art - Blog des trouvailles - Blog fourre-tout - FB

Image
Avatar de l’utilisateur
Arken
Grand sorcier
 
Messages: 1567
Inscription: 13 Mar 2012, 19:44
Localisation: Dans l'entre deux mondes

Suivante

Retourner vers Index du forum Retourner vers L'actualité et débats


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités